東京、宿命的な帰還 (Tokyo, le retour fatidique)

IMG_6158

Il faut faire vite. Je suis à 6 heures de la capitale, où le programme est plus chargé que jamais. Je monte donc dans le kamome à Nagasaki, puis dans le shinkansen à Hakata.

IMG_6167

Non sans quelques douceurs évidemment. Yuragisô no Yûna (au milieu) se révèlera être une (re)découverte particulièrement excitante dont je reparlerai le mois prochain.

A l’arrivée, on constate que Azure Lane a complètement tué Kan Colle. Le jeu mobile de Yostar a eclipsé celui de DMM.com en quelques mois, y compris dans les boutiques de goodies où Azure Lane était également dominant. Tout va très, très vite dans le monde du free to play.

IMG_6199

Vient le moment de tester les limites du budget… qui ne tiendront pas. Pas de choses du côté d’Evangelion comme d’habitude, la surprise se situant plus vers Date a Live qui inonde le marché de beaux objets cette année encore. Très rares sont les licences qui sont aussi actives en produits dérivées après tant d’années.

IMG_6208

Infinite Stratos est dans ce cas également, mais les produits ne sont pas spécialement nouveau. Le seul pantalon à vendre cette anées, toutes licences confondues, est celui-ci et je l’ai déjà.

IMG_6209

Neptunia refait une discrète incursion chez Gamers depuis Cyber Neptunia Four Goddess Online, mais Compile Heart est persona non grata depuis la révélation via la presse coréenne de leurs activités sur Switch. La plupart de leurs clients sont partis, donc pas sûr que les nouveaux produits aillent très loin…

Le roi d’Akihabara, c’est encore une fois Fate GO. Gamers avait un immense rayon de goodies. L’achalandage de cartes à jouer était fou, à l’image de cette carte Jeanne signée à ¥20’000!

Mon hôtel est juste à côté du combini Dragon Quest. L’intérieur comme l’extérieur sont chouettement décoré, mais le must reste les bruitages absolument tordant : quand on sort du magasin, on entend le bruitage de fuite des combats de Dragon Quest.

IMG_6240

Jeudi 20 septembre est le jour que je préparais depuis plus d’un mois : l’arrivée au Tokyo Game Show pour les journées presse, objectif que j’ai pu réaliser grâce au concours de VGchartz où j’officie depuis bientôt un an.

En très mauvais professionnel, je fonce sur le stand Trails of Cold Steel IV pour choper le verre du même jeu. Le jeu sera dispo à mon retour donc autant garder mes impressions pour le test.

IMG_6290

Plus sérieusement, je me rends chez KoeiTecmo pour jouer a Nelke & The Legendary Alchemists. C’est là qu’on voit l’avantage des journées presse : je n’avais jamais réussi à approcher un jeu atelier jusque-là, et cette année il n’y a que 30 minutes d’attente.

Nelke leisure

Cet Atelier nouveau format, centré sur la gestion/construction, m’a paru plutôt convaincu sur le plan de système, mais paraît un peu faible graphiquement à première vue. L’aperçu complet est donc disponible en anglais uniquement.

IMG_6304

Le stand Sony était encore une fois énorme, avec énormément de titres maison mais aussi des gros jeux tiers.

IMG_6322

God Eater 3 était accessible mais ne m’a pas spécialement impressionné. C’est plus fluide, mais le système de jeu a beaucoup vieilli depuis Monster Hunter World et l’univers est moins original que celui de Code Vein.

IMG_6392

Journée presse ou pas, il était absolument impossible de jouer à Sekirô. Je suis repassé une bonne dizaine de fois, mais cet écriteau sonnait à chaque fois le glas de mes espoirs.

IMG_6368

Sans avoir joué à Catherine Full Body (j’ai cependant évidemment commandé le collector Vita), je résiste pas à l’envie de montrer son stand très bien architecturé.

IMG_6373

Impossible également de passer à côté du stand Girls Frontline, l’excellent jeu de sratégie mobile avait un emplacement énorme en plein milieu du TGS. Le cocktail bishôjo + armes à feu cartonne totalement.

Le stand Dead or Alive 6 était le plus rigolo pour une raison pas banale : absolument personne dans le staff ne m’a demandé de libérer la place! J’ai pu essayer 6 persos, faire quinze parties et prendre des tas de photos avant de partir de moi-même.

IMG_6426

Le dernier après-midi sera consacré à la réalité virtuelle. Je me décide finalement pour la file de Tokyo Chronos. La démo ne dure que cinq petites minutes, trop peu pour se faire un avis. On a juste le temps de rencontrer trois des nanas, dont l’une nous apprend que l’humanité a été détruite. C’est donc un trip à la Zanki Zero. Pourquoi pas, mes les grahismes, un peu grossiers, sont à revoir d’ici la sortie.

Les boutiques du TGS avaient de quoi annihiler les portefeuilles, surtout le stand Sega qui avait pour la première fois des goodies Legend of Heroes. Additionnellement, quelques loteries étaient installées et les lots de consolations étaient pas moches du tout!

IMG_6460

Tout cela va s’ajouter à la razzia indescriptible que j’ai réalisée à Akihabara. Je me suis un peu laissé emporter sur la fin (et encore, j’ai reposé pas mal de trucs!), il faudra faire un peu plus attention l’an prochain…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s