서울의 친구 (Seoul Mates)

seoul doksugung gate

Facebook est quand même un outil magnifique. En 2006, mon ami coréen du dortoir de Koganei ne cessait de me dire de venir visiter la Corée. « On fera ça un jour » disais-je en rigolant à moitié. Respectivement 11 et 12 ans plus tard, les circonstances aidant, je suis en mesure de tenir cette veille promesse.

Rendez-vous au kaiten sushi de Jongak. Déjà expérimenté l’an dernier, celui-ci est très bon… et permet de manger non-épicé au moins une fois ! Juste en face, le stand de tir propose de tirer à l’arc, mais a aussi des airsoft dont un AW que je maîtrise immédiatement puisque j’ai quasiment le même. Le tir à l’arc s’avère un art nettement plus compliqué, et ce malgré les cibles toutes proches. J’ai quand même réussi à toucher la cible n°3 plusieurs fois… du couloir 4 !

Le lendemain, nous sommes au 덕수궁 (Doksugung), palais renommé de la capitale, juste en face de l’hôtel de ville. Celui-ci a la particularité de posséder des bâtiments d’architecture européenne dans son enceinte. Le roi Gojong voulait ainsi faire un signe d’ouverture en cette fin 19e/début 20e pendant laquelle l’occidentalisation s’est accélérée en Asie. Le domaine contenait originellement plusieurs ambassades importantes. C’était également un signe d’indépendance, comme pour déclarer que la Corée peut désormais fonctionner comme une grande nation. A cet effet, Gojong renomme le dynastie Joseon (qui existe depuis le 14e siècle, l’édification du palais remontant originellement au 16e) en Empire de Corée.

seoul doksugung a

Le bâtiment central reçoit a ce magnifique décor profondément lié à la royauté Joseon appelé 일월오봉도 (ilworobongdo) : les cinq monts et les deux cascades éclairés par le soleil et la lune. Le relief est signe de renouvellement éternel, tandis que le soleil et la lune représentent l’équilibre du roi et de la reine (et par extension, respectivement de l’homme et de la femme). Ironie du sort, le palais sera achevé en 1910, l’année même pendant laquelle le pays sera annexé par le Japon.

seoul an fumoto

Le dernier jour sera réservé à la grimpette. Je me rends donc au pied de 안산 (Mt. An). Il faut faire vite, la conférence Playstation commence à 18h30.

La pente est raide et la route n’est vraiment pas droite. 2 chemins pour le sommet sont visiblement impraticables. Il faut faire le tour du mont par le flanc, sur des chemins heureusement plutôt tranquilles puisque constituées de passerelles sans vrai dénivelé.

seoul an rest1

Prendre la carte en photo fut une bonne idée. Les chemins, points d’étape et mêmes sources d’eau plus ou moins difficiles d’accès sont très nombreux. C’est le bon côté de cette promenade en même temps, car l’exploration donne un sentiment de découverte permanent.

seoul an rest

Les endroits pour se reposer sont plutôt originaux, comme ce point d’étape avec… des livres !

seoul an top a

Le 3e chemin pour le sommet sera le bon. Il aura fallu pas loin de 2h20 depuis la sortie du métro pour se frayer un chemin jusqu’ici, à environ 300 mètres de hauteur. La vue en valait le peine : on voit ici la tour de Séoul se dresser sur 남산 (Mt. Nam). L’an dernier, je regardais exactement de là-bas. La descente prendra la moitié du temps. Heureusement par un chemin différent, car je suis sûr que certaines portions que j’ai montées sont impossibles à faire en descente…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s