E3 2018 Nintendo – Port Adventura

FE3H

Par la seule force de ses franchises phares, Nintendo a brillamment réussi sa première année avec la Switch. Fortement aidés par les 15 millions de Switch vendues sur l’exercice, les ventes doublent par rapport à l’an dernier, tout comme le résultat d’exploitation qui lui fait jouer jeu égal avec la division jeux de Sony. Ce dernier ayant deux fois plus de revenus, on en devine que la firme de Kyoto dépense moins que son concurrent pour soutenir son activité. Il n’en reste pas moins que les coûts de production double lui aussi chez Nintendo. La Switch et ses jeux sont chers à fabriquer.

Cette situation est-elle pérenne? La Switch se vend exclusivement grâce aux franchises maison : mois après mois, on observe toujours les mêmes jeux dans les tops de ventes, quel que soit le pays. Les jeux tiers n’émergent jamais ou presque, et les chiffres sont très faibles au Japon. Une fois que le potentiel de ventes aura été atteint du côté du grand public, le déclin devrait être très rapide si Nintendo ne parvient pas à se diversifier. Avec l’explosion des coûts de production, la firme ne paraît pas en mesure de recourir au levier du prix : la marge souffrirait énormément en cas de baisse majeure du prix de la console où des jeux. A terme, la Switch ne peut que se heurter au mur du AAA, le cœur-même de l’industrie, qui lui est totalement étranger. Le business de la 3DS va continuer de s’effriter, et il est difficile d’imaginer que la nouvelle machine puisse compenser avec une longue liste de portages.

Red Smash

C’est dire si le moment de l’E3 est critique. Les ventes rapides de la Switch vont-elle attirer des alliés sûrs ? Les énormes bénéfices seront-ils réinvestis dans des projets de haute volée ? Le 12 juin 2018 à 19h, la réponse est claire : non. Le Nintendo Direct E3 est un désastre sans nom : seulement trois nouveaux jeux éditeurs tiers dont deux sont des portages, aucune annonce first party solide (encore un Mario Party, on est sérieux là?), Fire Emblem Three Houses n’est même pas au niveau d’un RPG petit budget sur PS4 et les 2/3 du temps sont consacrés à décrire les changements de Smash Bros Ultimate, portage 2.0 de la version WiiU, un de plus… La nécessité de meubler pour combler le manque de contenu est douloureusement criante.

Il en ressort l’image d’un constructeur aux abois, replié sur sa fanbase pour maintenir sa marge en fin d’année fiscale. Il n’y a quasiment rien en fin d’année, et guère plus en 2019 alors que les blockbusters s’amoncellent chez Sony et Microsoft. Les éditeurs tiers sont massivement au travail sur PS4 et XboxOne, jetant quelques portages là où ça mord (Dragon Ball) et au gré des subventions du big N (SNK Heroines, ainsi que probablement tous les jeux NIS America).  Cette année encore, aucune société n’investit pleinement dans la console hybride. Les compromis techniques sont compliqués et coûteux en ressources, comme le montre le retard de Dark Souls, Dragon Quest XI ou bien encore de Valkyria Chronicles 4. Comment le line-up de la Switch va-t-il tenir ne serait-ce que 30 secondes face à des Battlefield V, Red Dead Redemption 2, One Piece World Seeker, SoulCalibur VI, Ghost of Tsushima, Gears of War 5, Transference, Kingdom Hearts III, Devil May Cry 5, The Last of Us Part II, The Division 2, Fallout 76, Déraciné, Jump Force, Sekirô, Shadows of the Tomb Raider et bien d’autres ? Bien sûr, le grand public va acheter Pokemon Let’s Go en masse, mais jusqu’à quel point ?

Lorsque que les acheteurs potentiellement intéressés par Mario, Pokémon ou un futur Animal Crossing, auront tous leur Switch, il y aura une rupture économique. La Switch ne peut pas aller au-delà de ces démographies. Il n’y a pas, et de loin, le niveau d’investissement suffisant pour satisfaire des core gamers exigeants. La machine elle-même n’est pas assez puissante pour permettre aux développeurs de donner libre cours à leurs ambitions et à leur créativité. Encore une fois, le court-termisme du big N le fait apparaître gravement à la traîne et ne lui permet pas de préparer l’avenir.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s