E3 2017 Nintendo – The Longest 25 Minutes

FEW ca

Le camp Nintendo est confiant. Malgré un line-up de lancement famélique et des perspectives toujours incertaines, la Switch fait un départ canon. Les ruptures de stocks se poursuivent dans le monde entier, la situation étant particulièrement sérieuse au Japon où les acquéreurs sont tirés au sort pour recevoir le droit d’acheter la machine de leur désir. La demande semble sans fin, on parle déjà d’une console aussi incontournable que la Wii.

Avant d’entrer dans l’analyse, ô combien importante des débuts de la Switch, regardons les états financiers de la firme de Kyoto. Et là, force de constater que malgré les 2,74 millions de Switch écoulées, plus les ventes record de Pokemon Sun&Moon (pas loin de 16 millions), le chiffre d’affaires s’érode toujours (-3% à 489 milliards de yens), au même titre que la résultat d’exploitation (-10%) au gré des divers types de dépenses augmentant ou baissant. Le résultat net bondit lui de 521%, et c’est là que l’exegèse est intéressante. Ces profits se décomposent en trois endroits : les intérêts minoritaires ajoutent 20 milliards de yens (venant probablement de Pokemon Go), le marché des changes est plus favorable pour 13 milliards par rapport à 2016, et la firme a fait pas moins de 60 milliards de plus-values en revendant des titres financiers. En faisant le calcul, on voit que le jeu vidéo ne rapporte guère plus que l’an dernier. Des profits en trompe-l’oeil qui masquent un surplace économique, la Switch ne pouvant compenser l’effondrement de la WiiU. Sur cette année fiscale, le business 3DS devrait repartir à la baisse, mettant encore plus le pression sur la nouvelle machine.

La question fondamentale est : qui achète la Switch ? Qui sont ceux qui se pressent dans les rayons, arrachant la première Switch en vue ? Avec 2,76 millions d’exemplaires écoulés, Zelda Breath of the Wild a plus de 100% d’attach rate. Celle de Mario Kart 8 DX est également très élevée, avec près d’un possesseur de Switch sur deux qui l’acquiert dès le lancement. 1,2 Switch plafonne, et nombre de portages font des ventes décevantes sinon dérisoires. Mon interprétation est que les fans de Nintendo se radicalisent : ils veulent plus de Nintendo, tout de suite. Ils ont également été rejoint par des core gamers en général, séduits par l’offre de départ plus intéressante que la WiiU. Mais les données sont insuffisantes pour l’affirmer. La date du 31 août sera capitale pour déterminer le degré d’attractivité de la Switch : Nights of Azure 2 sortira en même temps sur PS4, PSVita et Switch. FIFA Switch obtient le 18 mais sort dans une version faible, bien incapable de concurrencer le Frostbite Engine des deux autres. L’unique enjeu sera de voir si les joueurs Switch lèveront le nez de Splatoon 2 pour embrasser le merveilleux monde footbalistique d’EA.

YYNK2S

Constatons que ce sont les seuls rendez-vous qui vont vraiment confronter la Switch à la PS4 : malgré la frénésie des acheteurs dans les rayons Nintendo, les éditeurs tiers du monde entier restent de marbre vis-à-vis de la console hybride. NIS America a livré plus de 100 000 exemplaires de Disgaea 5 Complete dans le monde, mais la maison mère japonaise ne donne pas suite et réserve tous les jeux suivants à la PS4 et la PSVita. Pas un autre portage pour la Switch, c’est même anormal économiquement parlant ! BandaiNamco qui a régulièrement fourni des jeux Dragon Ball Z à la 3DS, qui prépare un portage Switch de Dragon Ball Xenoverse 2, met la Switch sur la touche pour le nouveau titre de la licence. Code Vein zappe la console hybride. L’annonce en mai dernier de l’arrivée de Nights of Azure 2, Fate Extella et Senran Kagura sur Switch avait secoué la forosphère. Mais après cet E3, il apparaît que le Big N a simplement réveillé quelques vieilles alliances, KoeiTecmo et Marvelous s’étant toujours mis en rang d’oignons dès qu’un chèque arrivait de Kyoto. L’incertitude reste entière sur l’archipel.

A l’ouest, sans surprise, les industriels se moquent bien de la Switch. Bungie disait il y a peu que Destiny 2 sur Switch était « irréaliste » : la philosophie de la console va à l’encontre du always online. Bethesda n’a toujours dans les cartons que le portage de Skyrim, l’éditeur étant presque cynique dans la manière avec laquelle il réserve toutes ses nouveautés à la PS4 et à la XboxOne. Hormis la sous-traitance de Mario et les Lapins Crétins, Ubisoft n’octroie à la Switch que l’éternel Just Dance et Starlink Battle for Atlas, un jeu dont le gameplay est basé sur des modèles réduits de vaisseaux. Les uns après les autres, les jeux AAA s’annoncent à Los Angeles et à chaque fois, le dossier est classé sans Switch. La Switch ne peut que se heurter, à terme, au mur du AAA, sans même avoir des jeux AA pour résister. En réalité, la situation n’a pas réellement changé par rapport au 13 janvier : Nintendo marche seul, le catalogue est quasiment vide… Comme je le disais l’an dernier, le « Zelda parfait » n’a rien changé dans la guerre des consoles.

X2 homura1

Nintendo projette d’écouler 10 millions de Switch d’ici mars prochain, mais cela ne ferait qu’égaler le score de la WiiU. Une fois que tous les fans de la marque et les « Nintendo-compatibles» auront leur machine, quelle réserve de voix pour aller plus loin en l’absence des gros jeux qui dominent le marché ? A l’issue de cet E3, la Switch dispose de moins de 10% des titres à venir, aucun nouveau jeu éditeur tiers n’étant apparu dans ce Direct E3 de 25 petites minutes. Et côté first party, aucune annonce de nature à bousculer l’équilibre des forces. Il y a bien un énième Kirby & Yoshi, mais on sent le jeu de plate-forme bidon développé à la va-vite pour tondre le grand public. Xenoblade 2 progresse énormément en termes de design et s’orientant vers un harem RPG à forte poitrine, Fire Emblem Warriors étend son casting de manière pertinente, mais ils semblent bien seuls et peu avancés pour des jeux à venir dans 3 à 6 mois. A Call of Duty WWII ou Far Cry 5, Nintendo n’a qu’un maigre logo de Metroid Prime 4 à opposer. La concurrence est pétrifiée… Seul Mario Aliasing Odyssey est effectivement daté, laissant beaucoup de reports possibles. En l’état, la Switch part à la conquête du monde avec une armée de portages, une nuée d’indés et une application Senran Kagura à 500 yens. Pas sûr que ça suffise…

Par ailleurs et si Sony et Nintendo atteignent chacun leurs objectifs, la PS4 dominerait largement la Switch dans sa première année complète puisque le leader prévoit 18 millions de machines vendues. L’écart ne ferait que grandir, que ce soit la production ou l’intérêt qui vienne à manquer. Ceci dit, il ne fait aucun doute que la Switch fera beaucoup mieux que la WiiU. C’est la console portable la plus puissante du marché, elle a donc un potentiel de 25 millions de machines rien qu’au Japon. Même sans soutien des tiers, le grand public (qui achète encore la 3DS) devrait assurer des ventes continues à la Switch pour les années à venir. Celle-ci va également recevoir des épisodes principaux de Pokémon et Fire Emblem, donc c’est déjà quelques millions de joueurs en plus dans la poche pour le Big N. Et sans remplaçante pour la PSVita, plus d’entreprises nippones auront peut-être progressivement besoin de s’adresser aux joueurs nomades, et il n’y aurait que la Switch. Toute la question est là : les tiers japonais seront-ils auto-suffisant sur PS4 ? Leur niveau technologique va-t-il s’élever au point que les portages Switch seraient difficiles ? Monster Hunter World et Code Vein affichent fièrement leur optimisation PS4Pro et Xbox One X : avant même d’arriver, la Switch n’était déjà plus dans le coup. Si ce cas de figure se multiplie, la fracture qui existe actuellement sur le marché japonais serait inchangée : un camp Sony de joueurs plus âgés qui jouent sur PS4 en guerre froide avec la majorité de la population, plus occasionnelle et férue d’expériences grand public. Au mieux, Nintendo devra jouer la coexistence pacifique avec la PS4. En supposant qu’un maximum de joueurs adopte les deux, la Switch pourra s’approcher des chiffres de la 3DS et avoir une carrière honorable.

Aussi stupéfiant que cela puisse paraître après 3 mois d’un succès massif de sa nouvelle console, Nintendo est toujours un figurant sur la scène internationale. Pas un éditeur ne croit en la Switch qui partout s’arrache jour après jour, et le constructeur lui-même n’a pas les ressources pour jouer d’égal à égal avec ceux qui portent chaque jour le jeu vidéo plus loin. Cet E3 2017 le montre : en dépit d’une offre alléchante (Fire Emblem, Xenoblade 2) le retard est bien trop grand, l’isolement bien trop profond pour que Nintendo puisse s’affirmer face aux colosses qui l’entourent.

Publicités

Une réponse à “E3 2017 Nintendo – The Longest 25 Minutes

  1. Techniquement Mario Odyssey n’a pas l’air tip top…
    par contre niveau gameplay et game design je fais confiance à nintendo à ce niveau la ils sont rarement décevant.

    Sinon je pense que même si la switch avait droit à des blockbusters aussi imposant que la PS4, ça ne changerai pas grand chose…
    Je me trompe peu-être mais la plupart des amis que je connais qui se sont pris une console nintendo voulaient généralement que du nintendo.
    et pour les autres jeux ils ont une PS4 ou un PC et parfois les trois en même temps.
    donc pour moi les joueurs NIntendo ne sont pas intéressé par des jeux comme Skyrim ou autres.
    D’ailleurs je parie que l’édition Switch va bidé tout comme le jeu Fate également du moins c’est pas sur la switch que ça se vendra le mieux…
    Et puis entre nous quand t’as déjà une PS4 t’achète pas la switch pour jouer au portage (inferior version) des jeux que tu possède déjà^^

    M’enfin pour l’instant la switch est trop cher pour ce quelle est.
    Mais si Nintendo annonce l’or d’un événement important une suite à
    Baten Kaitos…

    Je pourrais me laisser tenter ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s