Scotland – see EU later (Ecosse, à plus l’UE!)

plane

24 juin 2016, 6:55. Alors que je me réveille péniblement pour cause de nuits écourtées par Project Diva Future Tone, je tombe sur ce tweet de l’analyste jeu vidéo bien connu, ZhugeEX.

Zhuge

Coup de théâtre, le Royaume-Uni vient de sortir de l’Union Européenne en dépit des sondages confiants de la veille. Les investisseurs se sont lourdement trompés, et ce n’est qu’une question de temps avant que les actions Natixis que j’avais conservées en prévision d’une embellie consécutive au remain ne deviennent du papier brouillon. Je revends tout à 7:04. Trop tard, le titre ouvrira à -15%.

porte

C’est donc très contrarié que je me rends à l’aéroport pour rendre visite aux responsables de ce désastre (quoique l’Ecosse, elle, aie voté pour rester). Air France m’envoie à une porte d’embarquement sincèrement ringarde, probablement une punition pour ceux qui trahissent l’Europe. Le bus qui m’emmène à l’avion goutte de manière inquiétante à l’intérieur. A droite, mais à gauche aussi, et le plancher est collant, un peu comme si quelqu’un avait renversé un baril de Coca-Cola…

rain

A la seconde où l’appareil touche le tarmac d’Edimbourg, de grosses gouttes commencent à se manifester : il flotte à mort, mon beau parapluie Infinite Stratos va servir d’entrée de jeu. Ce n’est pas encore la scène de «Bienvenue chez les Ch’tis», mais on en est pas loin…

Edimbourg

Le tram, élégant, moderne et pratique, traverse des hectares de verdures avant d’arriver sur l’agglomération, croisant des arrêts plantés en plein milieu de la plaine : d’où peuvent bien donc venir les gens qui montent ici? Il n’y a rien hormis des camping-cars rouillés et du gazon. Toujours est-il qu’il me dépose non loin de la gare de Waverley, où je retrouve ma sœur.

IMG_9779

La gare, sorte de ville dans la ville, est bien organisée et on peut s’y déplacer facilement. Elle est en outre très agréable et écologique car le toit laisse largement passer la lumière naturelle.

Bellevue

Le bus nous amène à la Bellevue Guest House, dans une rue à la limite des faubourgs résidentiels d’Edimbourg. C’est très simple : dans cette rue, il n’y a QUE des guest houses ou des Bed & Breakfast.

Bellevue

L’établissement est dans le plus pur style britannique, avec ses murs richement décorés d’art classique et autres tableaux fleuris, sans oublier vaisselle et tables très posh. C’est avec satisfaction que je séjourne dans telle authenticité, preuve que l’idée européenne ne saurait dépendre d’une simple appartenance administrative.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s