Preview – Tôkiden 2

討鬼伝2 体験版_20160408081132

C’est la saison. Tous les éditeurs lâchent leur démos pour stimuler le marché et vendre du rêve concret aux acheteurs indécis. KoeiTecmo n’est évidemment pas en reste et sort deux démos de son chapeau pour ce printemps. Mais à l’inverse de celle de Ni-Ô qui concernera le monde entier, la version d’essai de Tôkiden 2 est pour l’instant réservée au club très fermé des membres Playstation Plus japonais.

討鬼伝2 体験版_20160408083452

Comme traditionnellement dans les jeux dits de «chasse», on est invité à créer son personnage avant le début des hostilités. Force là encore de constater le professionnalisme des équipes d’Omega-Force qui, à l’instar de Samuraï Warriors 4, propose un character creation ultra complet permettant de régler jusqu’à la taille des pupilles et la position du nez, en passant par un très grand choix de coiffures et une anatomie réglable sans restrictions. Un tel degré de minutie et de liberté permet à l’utilisateur de vraiment créer le personnage qu’il imagine. D’autres jeux open world ayant pourtant coûté beaucoup plus cher à développer devrait en prendre de la graine.

討鬼伝2 体験版_20160408210158

Pas vraiment de transition scénaristique par rapport à Tokiden Kiwami dans cette démo qui du reste se dispense de narration pour se concentrer sur le système de jeu. On arrive donc directement dans la base, histoire de voir les services du forgeron et de faire connaissance des nouvelles têtes de ce volet, comme Gwen, épéiste britannique égarée. Nouveau dans le village des Mononofu, comme on appelle ses habitants, le joueur doit faire ses preuves dans une mission d’initiation extrêmement simple destinée à se familiariser avec l’open world tout neuf de ce nouveau volet.

討鬼伝2 体験版_20160408222613

Le monde de Tokiden 2 est sincèrement vaste pour une simple démo. On a l’impression qu’on peut courir à l’infini sans s’arrêter, d’autant que le jeu ne vous prend pas la tête à vous guider : on va où on veut, on visite la mine, on farfouille ici et là pour trouver les shirube, petites lumières prouvant votre qualité d’explorateur. En revanche, c’est encore un peu vide d’ennemis, les Oni n’étant guère nombreux. Ils ne sont ni très forts, ni très agressifs : on a un peu l’impression de taper sur un punching-ball… On est encore très loin de la violence des combats de God Eater par exemple.

討鬼伝2 体験版_20160408220935

Le système de quêtes est intéressant : les autochtones sont disséminés partout dans la map avec certaines requêtes. Pour l’instant, c’était beaucoup de la recherche d’objets, mais intéressante dans la mesure où ils sont bien planqués (on les trouve complètement par hasard). Plus original, un bonhomme vous demandera de trouver ses trois frères : Morikage, Yamakage et Mizukage, chacun associé à un élément naturel. C’est vraiment très axé recherche, c’est accrocheur et on sent la volonté d’innover.

討鬼伝2 体験版_20160408232338

La démo a aussi une zone appelée ikai, sorte de monde maudit à l’air empoisonné où vous ne pouvez évoluer que pour une durée limitée. Si vous mettez trop longtemps, c’est un game over sec qui vous attend! Il y a cependant la possibilité de purifier une stèle pour se constituer une aire de repos et ralentir la sclérose. Une bonne idée qui apporte encore du piment à l’exploration. Le jeu garde également des missions plus classiques vous transportant dans des petits environnements fermés et vous mettant face à des monstres dont certains sont un peu plus corsés.

Il y a quatre armes dans cette démo : un katana, une épée + bouclier, l’arc et un sorte d’épée-serpent comme celle d’Ivy dans SoulCalibur. Les épées sont toujours aussi nulles : c’est trop lent, c’est trop mou, il n’y a pas d’intensité dans le maniement. Quand je donne un coup avec ces armes dans Tokiden, j’ai le temps d’en donner 5 dans God Eater. C’est aussi simple que ça. L’arc en revanche offre de bonnes sensations, un éventail de possibilités relativement honnête et plus de donner lieu à des animations relativement sympas. On a des tirs successifs, un tir multi-cible ainsi que des tirs chargés ou en cloche tout en restant mobile. Bonne arme donc, illustrée dans la vidéo ci-dessus (je joue sûrement comme une buse, mais en même temps c’est la première fois que je m’investis vraiment dans la licence).

討鬼伝2 体験版_20160408222015

Mais le coup de génie de cette démo, c’est cette arme, qui n’est en réalité pas une épée-serpent (car elle ne prend jamais la forme d’une épée) ni un kusarigama (qui était dans Tôkiden Kiwami). Je pense que c’est une adaptation du kusari fundo, grosse chaîne lestée datant du Japon féodal. C’est absolument super, ça va très vite, on peut frapper devant ou tout autour de soi, ou encore zoomer pour concentrer les dégâts sur un ennemi. En deux mots, l’arme qu’il fallait à ce jeu pour être vraiment dynamique.

討鬼伝2 体験版_20160408213705

En termes de gameplay général, commun à toutes les armes, une palette de skills vous accompagne sur R1. Celle-ci varier en fonction du Mitama que vous avez associé à votre arme, mais il y a un sort de soin (à utilisations imitées). Les Mitama sont des amulettes renfermant l’esprit de héros du passé, que vous pouvez affecter à votre arme, armure ou Oni no te (voir plus bas). Ils sont divisés par thématique (soin, attaque, défense, vitesse, etc.) et referment de nombreuses capacités donnant des avantages de statut ou des bonus statistiques. L’interface est très claire et on peut donc assez facilement spécialiser son personnage selon sa façon d’aborder le combat. J’ai trouvé en revanche le ciblage assez peu performant, car peu réactif et assez instable.

討鬼伝2 体験版_20160408233504

Grosse nouveauté de cet opus, l’Oni no te est, comme son nom l’indique quand on parle japonais, une main spectrale démoniaque. Celle-ci se déploie avec R2 et a tout un tas d’utilisations pratiques. Vous pourrez par exemple saisir un brasier et le balancer carrément, ou encore accéder à des zones secrètes. Votre personnage peut aussi, grâce à l’Oni no te, prendre appui sur une partie du corps d’un ennemi pour se propulser dans les airs et enchaîner les aerials. Manœuvre bien classe et très utile pour attaque hors de portée des attaques. Dernière capacité et pas des moindres, l’Oni no te pourra arracher d’un coup un des membres de l’adversaire quand la jauge de coopération est maximale.

討鬼伝2 体験版_20160408221634

Techniquement, Tôkiden 2 souffle un eu le chaud et le froid. Les paysages sans jolis sans être exceptionnels : on n’est pas dans le niveau de détail qu’on pourrait attendre sur PS4. La géographie est plutôt banale jusque-là et la verticalité n’est pas très présente. Bref, ça manque de ce wow effect qui caractérise les open worlds AAA. Le jeu à l’air plus taillé pour la PSVita, en particulier quand on voit la modélisation des personnages juste moyenne. Les animations laissent un peu à désirer aussi, en particulier la démarche ridicule de l’avatar qui fait peine à voir. Ca ramait, aussi, mais bizarrement ce problème disparaissait dès qu’on s’éloignait du village… Malgré ces réserves émises dans l’absolu, il devient assurément le jeu chasse le plus impressionnant à ce jour : son monde ouvert surpasse God Eater 2 Rage Burst.

Très bonne démo, incontestablement. Le jeu a beaucoup progressé depuis Tôkiden Kiwami à la fois en termes d’interface, de dynamisme et bien sûr de système de jeu. Son open world va complètement révolutionner le jeu de chasse s’il est enrichi et complexifié comme il se doit. L’aspect exploration semble pris au sérieux, le gameplay est très riche, donc ce Tôkiden 2 pourrait bien être celui qui fera vaciller le roi God Eater.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s