僕の冬 #2016

SAO c

Faisons un petit break au milieu des tests et éditos pour parler calmement du reste de l’univers et de l’actualité media plus récente, y compris le cinéma où, record, j’ai été 2 fois en 10 jours!

SW7 XW

NOOOOOOOOON!!!!! Voilà à peu près mon état d’esprit sur presque toute la longueur de Stars Wars – Le Réveil de la Force. Je ne reviendrais pas trop dessus car j’ai écrit une critique complète sur Archaic (avec beaucoup de spoilers, évidemment), mais voilà quoi… trop de comedia dell’arte, personnages sans gravité, héroïne quasi-autiste, méchants risibles, combats aux airs de partie de cricket… En somme, Star Wars a échoué là où Jurassic Park avait réussi. Star Wars Episode VII aura paradoxalement été un grand moment de bonheur… en différé, car j’ai rigolé comme un dingue avec ma famille durant l’après-midi.

007

Du mieux en revanche pour 007 Spectre. Alors que Skyfall cassait les codes pour donner un pseudo-duel au somment, ce dernier film revient dans le classicisme et les vraies valeurs (à mon sens) de James Bond. Déjà, il y a un vrai complot, un vraie échelle dans la menace, l’ambiance est plus propice à l’immersion et surtout la structure du scénario est bien meilleure. On note aussi un retour du MI6 dans sa globalité avec des seconds rôles qui retrouvent leur place. Une bonne surprise même si j’aurais bien vu ça sur 2 films, étant donné la complexité, l’aura et l’histoire de l’organisation Spectre.

Luvia

Non, Fate/Kaleid Liner Prisma Ilya 2wei Herz n’a pas pour thème les locations de voiture, mais sincèrement, c’était presque aussi chiant… L’anime a gelé sa timeline pendant les ¾ de la saison en faisant des épisodes quelconques à l’humour sans relief, pour ré-attaquer ensuite sur un développement pas vraiment clair ni très fouillé. Seul l’épisode 7 était bien : c’est là que l’action est la plus impressionnante et ques les personnages sont utilisés au maximum. Je viens de revoir certaines scènes au ralenti et c’est effectivement du grand art.

Tsubasa s

Senki Zesshô Symphogear GX était une bonne 3e saison mais qui n’atteint pas le volume émotionnel de la seconde. Il y avait tout de même de très bonnes scènes d’action et pas mal de fan-service, donc validation. Tous les personnages sont là et ont leur heure de gloire, les méchants étant aussi relativement intéressants. Comme d’habitude l’histoire part complètement en vrille dans le dernier épisode avec une attaque finale ridicule au possible, mais la conclusion touchante sauve le tout.

Kyochiku a

J’avais les pires craintes pour Aria the Scarlet Ammo AA, et j’avais à moitié raison. Spin-off de Aria the Scarlet Ammo, mon LN préféré, il ne fait que rouvrir la blessure de ne pas avoir de 2e saison de la série principale. Mais bon, Reki a sauvé le mise pratiquement un épisode sur deux, donc ça va, et Shino était un nouveau perso relativement chouette. Kyôchiku s’est révélée être une méchante assez classe et appréciable avec tous ses poisons. C’était franchement ridicule de la remplacer dans le dernier épisode, qui pour le coup est totalement naze. J’attendais rien du scénario en général, donc je n’ai pas été déçu.

Yuris ah

Gakusen Toshi Asterisk War est la grosse sensation media mix de l’hiver. C’était vraiment bon, car il y a beaucoup de personnages et aucun n’est en trop. Les synergies se développent bien, déjà dans son aspect harem traité dans les règles de l’art, mais surtout dans le tag Kirin/Saya qui est une excellente idée et très bien amenée qui plus est. Les scènes d’action sont vraiment très bonnes, classes et dynamiques. Il y a aussi un mysticisme bienvenu soutenu par une bonne bande-son, couplé à un horizon qui est la recherche de la soeur d’Ayato. Mais le mieux, c’est que ce n’est que le début : l’univers est estudiantin est très vaste et cette première saison ne fait qu’installer les bases pour un futur encore plus radieux. On regrettera juste de trop nombreux temps morts.

Umaru a

Il manque donc de justesse le prix d’anime de la saison, chipé par l’extraordinaire Himôto Umaru-chan, qui est bijou de rire et d’émerveillement. Umaru est une lycéenne geek dans son temps libre, jeune fille modèle partout ailleurs. Comme elle n’en branle pas une à la maison, elle rend fout son frère salarié qui ne sait pas comment la gérer. Il y a évidemment un écho très fort à la vie de geek, voire une quasi célébration des après-midi passés devant un écran, mais ce n’est pas tout. C’est aussi un anime magnifique sur la famille, car la relation entre Umaru et Taihei vogue avec autant d’humour que d’émotion, comme un miroir de la maladresse que peut connaître une relation dans la vraie vie. C’est aussi un anime sur la Japonité, du côté geek ou non. Il y a cette scène incroyable dans laquelle Umaru et Shylpheed arrivent dans un vieux magasin en bordure de Tokyo, avec plein de vieux produits et son comptoir désert. Voyager au Japon, c’est tellement ça quoi… Après j’ai jamais compris pourquoi Umaru avait besoin d’une mini-version d’elle-même. Je trouve ça bête, mais peu importe.

gakusen toshi asterisk PSVita Kirin

Au niveau jeu vidéo, projet media mix oblige, j’ai commencé le jeu tiré de Asterisk War et… c’est une catastrophe! Le mode story est extrêmement redondant, la qualité technique est abyssale et les combats franchement simplistes. Les dernières confrontations du tournoi Phénix sont plus prenantes mais ça ne sauve pas l’ensemble.

On finit avec l’actualité brûlante du jour. Car voilà, Final Fantasy XV se décide enfin à balancer des éléments forts et probants avec l’Active Time Report du 30 janvier. On y retrouve l’aspect RPG/infiltration avorté dans FFXIII, mais qui ici a l’air travaillé et plus poussé. Il y a aussi l’effet du sort de feu qui est impressionnant (là on est bien dans un RPG de nouvelle génération), mais surtout c’est le grand retour du Chevalier Dragon! Dans le sondage web consécutif à Duscae, j’ai supplié SquareEnix de garder ce personnage de VersusXIII et a priori j’étais pas le seul. La dame s’appelle Arenea Highwind (!), nom de code «Dragoon», et je me délecte déjà de voir son évolution dans l’histoire.

Une réponse à “僕の冬 #2016

  1. J’ai entendu de bonnes choses sur Himôto Umaru-chan, je vais l’écouter après d’avoir fini Madoka. Je te comprends pour sa forme en mini-chibi, mais cela doit être plus facile et rapide de la dessiner de cette façon pour certaines scènes(je ne sais pas). Pour Aria the Scarlet Ammo, je ne lirai pas le light novel(Je pense que les 2 premiers sont sortis en anglais). Je vais probablement commencer par regarder l’anime. Ça fait de mémoire plus de 2 ans que j’ai l’opening…je vais probablement m’y atteler, mais pas tout de suite. Ta vidéo de Final Fantasy XV me fesait penser à MGS(ou les Metal Gear/boss) dans l’ambiance ou les robots de FF6(Magitek Armor) mais bon…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s