Status quo et fracture sociale sur le marché japonais du jeu vidéo en 2015

Noire as

L’année 2015 est finie et l’heure est au bilan. Des tonnes de chiffres on fuité sur GAF et j’ai passé beaucoup de temps à compiler les données pour établir un top 100 des jeux sortis en 2015 avec cumul des versions lorsqu’il s’agit du même jeu, plus les chiffres dématérialisés. J’ai complété avec les données de ce post (qui va bien au-délà de 100, très utile), les archives des ventes démat publiées par Famitsu et des chiffres hebdomadaires de Dengeki, en prenant le plus récent à chaque fois.

Première constatation : sur 100 jeux, il y a 50 sur consoles Sony et 50 sur consoles Nintendo. Egalité? Non, l’avantage est toujours nettement à la firme de Kyoto qui a la majorité du top 10, tous les million-sellers et plusieurs jeux de 2014 qui se vendent encore très bien. Mais ce qui est intéressant en 2015 comme je l’ai dit dans l’édito du nouvel an, c’est la sédimentation sociologique du marché japonais. Si l’observe bien, plus de la moitié des jeux les plus vendus sur WiiU ou 3DS sont destinés exclusivement au grand public et aux plus jeunes, contre quasiment aucun du côté de l’écosystème Playstation. Dans le même temps, 60% des 50 plus grosses ventes sur consoles Nintendo sont des jeux éditeurs tiers, contre 94% chez Sony qui n’a sorti que BloodBorne, The Order 1886 et Nathan Drake Collection comme jeux first party. Les deux derniers étant plutôt en queue de classement, on ne peut pas dire que le constructeur ait beaucoup gêné ses partenaires commerciaux cette année. Le succès des jeux occidentaux dans l’archipel ne se dément pas : Call of Duty progresse de 33% par rapport à 2014, et Fallout 4 comme Star Wars Battlefront ont déjà dépassé les 200’000 exemplaires vendus. Du reste, il n’y a que 4 jeux éditeurs tiers pour la 3DS dans le top 30, contre 13 sur les consoles Playstation. En dehors des exceptions que sont Monster Hunter, Yôkai Watch et Dragon Quest, la viabilité des machines Nintendo pour les éditeurs tiers ne cesse de diminuer.

Mais le plus intéressant est de croiser toutes ces données pour observer les tendances qui se dessinent dans l’édition. Ainsi dans le top 30, les seuls jeux tiers destinés spécifiquement aux plus âgés sont Monster Hunter X et Dragon Quest VIII, deux licences qui se vendraient sur n’importe quelle console tant le niveau de fidélisation est élevé. Tout cela veut dire qu’à l’heure actuelle pour un éditeur tiers, viser les core gamers en développant un jeu WiiU ou 3DS relève du coût d’opportunité. Il vaut mieux se tourner vers les consoles Sony et certains (tous, en réalité) l’ont bien compris, même ceux qui roulent sur l’or grâce à la 3DS : Level-5 développe Ni no Kuni Revenant Kingdom sur PS4 et SquareEnix a 13 projets en cours pour PS4/PSVita, contre seulement 2 sur 3DS. Le tableau des éditeurs tiers quasi-unanimement acquis à la cause de Sony paraît être d’actualité, puisque c’est sur ses consoles qu’ils ont les meilleures chances de maximiser leurs ventes.

La question étant : combien de jeux sont en développement sur NX? L’année 2015 a été particulièrement mauvaise pour les jeux core gamer sur 3DS et WiiU, les contre-performances sont nombreuses. Xenoblade Chronicles X reste moins vendu que Final Fantasy Type-0 HD, et est écrasé par les autres RPGs que sont Tales of Zestiria, Sword Art Online Lost Song et Bloodborne. Pire, l’ambitieux open-world se fait griller la priorité par l’outsider Tokyo Xanadu. Takahashi est clairement sur un constat d’échec à domicile. Autre JRPG attendu, Bravely Second ne fera pas mieux que les ventes en semaine initiale du premier. Comme je l’annonçais, il ne dépasse pas Battlefield Hardline, la très pâle copie de Battlefield 4, sur l’année. Alors que le business de Nintendo et de Level-5 tourne à plein régime, certains autres grands noms sont sensiblements inférieurs aux attentes : Ace Combat Assault Legacy +, Kenka Banchô, Atelier Rorona, Langrisser Re:Incarnation, Project X Zone 2 et Shin Megami Tensei X Fire Emblem ne peuvent éviter le flop. Toutes les statistiques ou presque vont en défaveur d’une implication des éditeurs tiers du côté du Big N. Reste qu’à l’horizon 2017 si Sony se désengage complètement du marché portable, la part de marché de son adversaire devrait considérablement augmenter et les tiers devraient revenir tout naturellement. En attendant, le présent est ce qu’il est.

Alors que l’occident a depuis longtemps oublié le spectre du casual gaming, le rideau de fer est de nouveau tombé sur le Japon, scindé entre les consoles familiales fonctionnant à plein régime sur des jeux comme Yôkai Watch ou Splatoon, et les vétérans du gaming privilégiant Yakuza, Tales of, Metal Gear Solid ou encore God Eater. Ce schisme n’est pas absolu et ces démographies peuvent se retrouver sur des jeux comme Fire Emblem Fates ou Monster Hunter X, mais la tendance est bien là : 80% des jeux en développement au Japon à l’heure actuelle sont à destination de la PSVita ou de la PS4.

Une réponse à “Status quo et fracture sociale sur le marché japonais du jeu vidéo en 2015

  1. Merci pour ce compilage de données et chiffres des sortis au japon en 2015…avec l’aide de Neogaf, Famitsu et Dengeki(ko), un bon travaille en équipe^-^. Un travail fait avec temps, concentration et sources(Comme les platines ou 100% des jeux qu’on sous-estime souvent l’effort). Une petite faute d’emplacement des ventes physiques de Xenoblade X et de Kirby and the Rainbow curse qui ne sont pas dans la colonne Wii U, mais c’est pas vraiment important(avec les jeux 3ds, ça devait être mélangeant). C’est vrai qu’ils feraient de bons jeux vita^^. Splatoon qui a dépassé le million!?…en plus c’est les chiffres du japon seulement. Cette année ou l’année prochaine, si je le trouve usagé pas trop cher, je vais y jouer. Il faut bien que je l’essaye un jour! Aussi Fast Racing Neo, que je vais probablement essayer avant Splatoon. Je suis soulagé de savoir que les gens préfèrent encore les versions physiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s