秋葉原で一刻を争う (Course contre la montre à Akihabara)

IMG_8246

Beaucoup moins d’effervescence qu’en avril pour la Mecque de l’électronique. La promotion insistante de Mario Maker agace : j’ai failli péter un plomb dans l’ascenseur du Bic Camera à Shinjuku car l’enseigne n’arrêter de passer ce thème 8-bit à la c…

IMG_8178

Mais il y a quand même quelques réjouissances en haut de l’avenue, notamment à Sofmap on l’on est transporté, de manière assez surprenante, par un ascenseur Gal Gun Double Peace.

IMG_8183

Bravely Second y aligne des versions d’occaz’ à 2000¥. Une cote franchement faible pour la suite de la proclamée «nouvelle référence du JRPG», à moins que ce qualitatif n’ait été qu’une pure invention de la presse occidentale.

IMG_8184

Même sanction pour Xenoblade X qui perd 60% de sa valeur pour se retrouver dans les bonnes affaires avec Rodea the Sky Soldier, ce qui n’est pas un bon signe. Les japonais semblent partager les réserves que j’ai eues vis-à-vis de ce JRPG unique mais perfectible. Pour comparaison, des titres appréciés comme Senran Kagura Estival Versus se négocient encore à plus de 5000¥.

IMG_8186

Je fais un saut chez Trader, au bout de l’avenue, toujours pour visualiser les prix. La boutique ne déçoit pas, c’est toujours aussi bien agencé avec leurs bonus de préco toujours parmi les meilleurs. Ici Moero Crystal…

IMG_8188

…et Fairy Fencer F Advent Dark Force. Je sens qu’ils vont avoir pas mal de pré-commandes pour celui-là XD

IMG_8190

Il est grand temps de faire les prévisions chez Cospa, et comme chaque fois le line-up coupe le souffle. En témoigne cette montre Kan Colle, zénith absolu de l’establishement naval. Comme elle est plutôt chère (9000¥), j’attends que la nuit me porte conseil.

IMG_8205

On commence donc doucement les acquisitions : je n’ai acheté que pour 12’000¥ de marchandises aujourd’hui. Vous remarquerez qu’il y a un truc encore dissimulé dans son sachet : c’est une longue histoire que je vous conte plus bas.

IMG_8212

J’avais prévu de me lever à 9h mais il est déjà 10h15 sur le cadran quand j’ouvre les yeux. La fatigue accumulée sur 15H de trajet ne s’évacue pas comme ça… Je fonce alors à toute allure au Café ARTNIA, autrement dit la boutique officielle SquareEnix. C’est l’heure du déjeuner et la gent féminine est très nombreuse à se sustenter au milieu des produits Dragon Quest.

IMG_8210

Les filles sont aussi majoritaires du côté Final Fantasy. L’heure est plus que jamais un réveil de FFVII avec ces nouvelles séries de T-shirts très tendance. La pièce joue d’ailleurs Sending a Dream into the Universe. Je ne peux retenir une larme à l’écoute de ce thème qui est l’un des plus beaux de la série. Les emplettes à Shinjuku étant terminées, je retourne à Akihabara pour la 2e mi-temps de ce qui allait être un derby shopping de folie.

IMG_8448

Et là, horreur, la montre Kan Colle n’est plus là! Evidemment, c’était la dernière et il n’était pas improbable qu’un fan de Kan Colle se pointe et la prenne. Imprudent j’ai été. Je me rabats sur mon autre objectif de la journée, un pantalon Infinite Stratos! C’est la première fois que je vois un habit tiré d’anime pour habiller le bas du corps. Achat immédiat.

IMG_8234

Reste qu’il faut combler le vide causé par la montre Kan Colle. Je choisis un k-way Sword Art Online pour cela. Problème, il n’a plus que L et c’est trop grand. Le vendeur m’informe qu’il reste du M au deuxième Cospa en haut de l’avenue, et effectivement, il est là.

IMG_8236

Mais voilà que, surprise, l’insaisissable montre Kan Colle est en stock elle aussi! Cette fois, c’est bien la der des der. Il ne faut pas hésiter même si le deuxième effet kiss-cool du prélèvement American Express fera mal aux côtes en octobre.

IMG_8447

L’objet est d’une finition remarquable. Vous observerez les traces de brûlé pour simuler la violence du conflit, Kan Colle étant je le rappelle un jeu de stratégie naval (voir mes récits du printemps pour plus de détails). L’inscription 鎮守府, qui est le nom de la base de Kan Colle et qui signifie «base navale» en japonais ancien, est elle aussi à relever puisqu’elle est écrite de droite à gauche. Normalement, le japonais écrit en ligne se lit de gauche à droite (à l’occidentale) depuis la réforme.

tank recruit

Mais il se trouve que pendant la guerre, les affiches officielles de l’armée avaient encore un sens de lecture horizontal de droite à gauche, d’où l’intérêt de refléter ça ici.

IMG_8253

Passons chez Gamers qui vient d’ouvrir une exposition Shining Resonance. Pas franchement exceptionnelle, c’est en fait une collection d’illustrations du jeu…

IMG_8267

avec cependant certaines inédites assez fantastiques.

IMG_8255

Certains artworks ont été adaptés sous forme de toiles et, surprise, elles sont en vente libre! De quoi décorer facilement ses murs pour pas trop cher, les petits modèles étant très abordables.

IMG_8257

L’expo en profite également pour donner un avant-goût du collector de Blade Arcus from Shining EX, jeu de baston réunissant les personnages de la série Shining designés par l’inénarrable Tony Taka.

IMG_8221

Il faut également s’occuper des cartes de collections, puisque je reviens plus à Tokyo à la suite et que je n’ai pas confiance en Osaka pour proposer un aussi bon choix. On remarque tout de suite que le récent arc de To Love Ru a donné lieu à une nouvelle série de TGC.

IMG_8216

Pas pour rien : les prix s’envolent et cette carte Yami de plus de 25’000¥ pulvérise le record précédemment détenu par le TGC Kan Colle.

IMG_8450

Le TGC de l’arc Mother Rosario de Sword Art Online vient manifestement de sortir donc je rempile pour agrandir ma collection. Pareil pour le TGC de Shining Resonance qui fait aussi son apparition bien que n’étant pas mentionné lors de l’expo.

Mais le gros morceau de ces deux jours passés à écumer sans relâche les boutiques, c’est elle :

IMG_8279

Ayant passé l’été penché sur Fire Emblem Fates, je fomentais en secret un plan pour poursuivre l’aventure sur une New3DS custom. Comme chacun sait (ou pas), la New3DS de base permet de changer les façades, appelées faceplates ou coverplates. Mais après avoir fait l’avenue dans les deux sens, les faceplates Fire Emblem restent introuvables et mon plan tombe à l’eau, la New3DS n’ayant strictement aucun intérêt sans cela. Le doute vient à poindre : Nintendo ne gérerait-il pas la fabrication des faceplates comme celle des amiibos, c’est-à-dire au comptes gouttes pour faire gonfler les prix et emmerder au maximum les consommateurs? Le vendeur de Sofmap me confirme qu’elles sont épuisées depuis très, très longtemps. Il est tard et je dois rentrer à Shinjuku, mais j’y tente une opération de la dernière chance avant la fermeture. Chance incommensurable, le 2e Bic Camera de Shinjuku en a encore dans un coin. J’ai donc fait 10 établissements pour les trouver… en solde!

Le lendemain, je me mets donc en quête d’une New3DS d’occaz’, de préférence avec la carte SD d’origine pour le transfert de données. Cela peut-être fait sans tournevis mais je m’aperçois trop tard que celui-ci est nécessaire pour changer les faceplates. Il faut donc trouver un micro tournevis. Le boutiques à proximité de la gare d’Akihabara sont célèbres pour leur bric à brac et il n’est pas si difficile de trouver cela au milieu de tout cet équipement spécialisé. Me voilà donc prêt pour entamer Black Night Kingdom et le postgame de Invisible Kingdom dans des conditions optimales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s