Test – Lost Dimension

LS

Victime du plus gros échec commercial de l’année 2014 au Japon, Lost Dimension se voit donné une seconde chance de briller grâce à NIS America qui a pris la charge de le distribuer en Europe. Une chance que vous ne devriez pas laisser passer…

Dans ce RPG tactique au tour par tour, vous incarnez Shô envoyé dans une unité d’élite, le SEALED, montée sur pied à la hâte pour arrêter un dangereux personnage nommé The End, qui menace ni plus ni moins que de détruire le monde.

Nagi a

L’action se présente à la manière d’un Valkyria Chronicles : des unités agissant chacun leur tour et disposant d’une zone de mouvement propre. On retrouve d’ailleurs aussi la possibilité d’avoir ses compères effectuer un tir supplémentaire en soutien quand l’ennemi est dans leur champ d’action. Cette aspect est d’une importance capitale dans Lost Dimension, et pour une raison très simple : vos adversaires peuvent faire exactement la même chose! Conséquemment, il est nécessaire d’avancer groupé afin d’être constamment couvert par ses alliés, surtout que mêmes les ennemis les plus basiques ne pourront être abattus sans la coopération de plusieurs alliés.

power av

En plus de cela, chaque agent du SEALED possède un pouvoir paranormal, genre les 4 Fantastiques, sauf qu’ils sont 12. Himeko peut lancer des sorts de feu, Nagi peut léviter, Yoko peut lancer des sorts de soutien, etc. Chaque personnage peut également faire rejouer un autre membre dont le tour est terminé, une possibilité aux applications multiples.

boso Himeko

Chaque unité, ennemie ou alliée, possède une jauge de psychologie qui se vide en fonction des dégâts reçus. Si celle de l’ennemi atteint zéro, sa défense diminue considérablement, le rendant ainsi extrêmement vulnérable. En revanche, si celle d’un de vos personnages se vide, il cédera à la folie et attaquera amis et ennemis sans distinction! Chose dangereuse mais que les plus fins stratèges sauront exploiter à leur avantage. Les cartes ont en outre une architecture résolument axée sur l’utilisation du terrain, primordiale pour se garantir des déplacements efficaces. Graphiquement, Lost Dimension présente une modélisation de qualité pour la portable, qui rattrape des environnements un peu ternes.

Himeno d

La particularité de Lost Dimension est que vous avez parmi vos personnages plusieurs traîtres, et vous devez les trouver. Shô, avec son pouvoir un peu psychique, repérera s’il y a des «suspects» après chaque mission. Bien sûr, les suspects ne sont jamais nommément désignés, vous savez juste que dans un groupe de 5, vous avez de 0, 1, 2 ou 3 traîtres potentiels. A vous de permuter les membres et procéder par élimination, puis coincer le contrevenant et entrant dans son esprit. Ce cadre très inhabituel donne à Lost Dimension un attrait certain : l’atmosphère est oppressante à souhait. Les membres du SEALED, réunis à la hâte, ne se connaissent pas et se font d’autant moins confiance. La musique, très efficace pour plonger encore plus dans le suspense, convient très bien avec ses rythmes lents et pesants.

friendship Himeko

Shô, avec son empathie naturelle, pourra toutefois progressivement gagner la confiance de ses compagnons qui raconteront leur propre histoire. L’occasion de découvrir la face cachée, parfois sombre, de protagonistes à la personnalité bien plus développée qu’il n’y paraît. En particulier Kojirô (le médecin), dont la véritable identité fait froid dans le dos…

erase (2)

Mais quelques que soient vos liens d’amitié, ne pourrez pas hésiter très longtemps : à chaque palier de la tour dans laquelle attend The End, le jeu vous demandera un «coupable». Le problème, c’est que ce n’est pas vous qui décidez! Les douze personnages votent pour éliminer l’un d’entre eux. Régulièrement, ils viendront vous demander votre avis, moment où vous pourrez influencer leur vote et les orienter vers le traître… si vous l’avez trouvé! Dans le cas contraire, un de vos personnages complètement «réglo» sera désintégré, ne laissant qu’un objet par lequel vous récupérez ses compétences. La cruauté de The End n’a pas de limites…

La recherche et l’élimination des traîtres de votre équipe a de très grosses conséquences sur l’histoire et modifie complètement la physionomie du combat final. Si vous n’êtes pas rigoureux et impartial dans votre jugement, il se peut que vous ne puissiez carrément pas finir le jeu! C’est d’ailleurs là le gros point faible de Lost Dimension : le système de progression est extrêmement rigide et ne vous permet pas de constituer votre équipe comme vous le souhaiteriez. Pas très long (entre 10 et 20 heures pour rejoindre le sommet), Lost Dimension se recommencera facilement pour voir les différentes fins en dépit d’un new game+ pas vraiment généreux.

RPG extrêmement novateur à l’ambiance oppressante et au gameplay solide, Lost Dimension mérite vraiment que l’on s’intéresse à lui. Sa richesse tactique et son challenge relevé en font un titre de choix pour les plus stratèges, malgré un système de progression intransigeant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s