Senran Kagura décroche le million

SKa

C’est non sans enthousiasme que Kenichirô Takaki, père de Senran Kagura, déclarait récemment que sa série avait dépassé le million d’exemplaires (distribués, probablement). Ce million est réparti sur 6 jeux, 3 sur 3DS, 2 sur PSVita et un sur PSVita/PS4. Répartition très compliquée à détailler mais on va essayer avec les bouts d’information dont nous disposons.

Le premier Senran Kagura sorti en 2011 sur 3DS s’arrête un peu au-dessus des 60’000 exemplaires vendus dans le top des ventes japonais de Media Create. Senran Kagura 2 Deep Crimson est porté disparu au même volume de ventes, mais il a récemment ressurgi dans le classement des bishôjo games de juillet à 77’000. Statistiquement, le premier a dû dépasser les 70’000. Pour Senran Kagura Burst, c’est plus simple puisque Takaki a confirmé que Marvelous en avait distribué 100’000. Tout ça, ce n’est que sur l’archipel.

Sur console Playstation, l’arrière de la boîte de Senran Kagura Estival Versus nous révèle que le précédent, Senran Kagura Shinobi Versus sur PSVita, a dépassé les 300’000 exemplaires dans le monde, malgré le fait qu’il était quasiment uniquement en dématérialisé. Pour Estival Versus lui-même, Takaki disait en juin qu’il en était à 130’000 au Japon. Quant au spin-off musico-culinaire Bon Appétit, on n’en sait malheureusement rien. Les ventes certaines totalisent environ 700’000 jeux en arrondissant.

C’est une date historique et pas seulement pour la série. Il faut avoir à l’esprit que le premier Senran Kagura sur 3DS en 2011 avait un business plan d’environ 30’000 ventes. Personne en ce temps-là ne pensait qu’il serait en rupture de stock à sa sortie, encore moins qu’il pouvait sortir en occident. Le consensus de l’époque voulait que les otakus amateurs de jeux ecchi étaient une minorité planquée dans des apparts Tokyoïtes. La localisation régulière de jeux comme Hyperdimension Neptunia et la connexion grandissante des aficionados via le web aidant, Marvelous s’est dit et cela n’était plus forcément très vrai et qu’il pourrait étendre son business à l’international.

Honnis hier, les joueurs de Senran Kagura et du genre qu’il représente sont aujourd’hui des centaines de milliers partout dans le monde et nombre de jeux que l’on pensait jadis intransposables en occident sont localisés sans coup férir, l’ecchi étant devenu un marché comme un autre. L’union faisant la force, ils se sont libérés d’eux-mêmes de la tyrannie d’une presse bien-pensante investie d’une pseudo-mission morale (qui, comme par hasard, ne va jamais jusqu’à GTA). Aujourd’hui, nous nous sommes rendus maîtres de nos propres intérêts, anéantissant ceux qui voulaient nous détruire et gagnant la liberté d’avancer, sans jugements de valeurs. Ce n’est pas l’affirmation d’une différence, mais de la normalité. Ce million est le symbole de cette victoire de la diversité, du recul des préjugés et de l’émergence d’une niche qui ne l’est plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s