Sega – entre flou financier et tentation mobile

YakuzaZero

Les petits fours resteront dans les frigos de Sega cette année. Le conglomérat qu’il partage avec Sammy perd en effet plus de 11 milliards de yens contre un gain supérieur à 30 milliards l’an passé. La baisse du chiffre d’affaires et l’augmentation des frais de fonctionnement plombent sérieusement l’excédent brut d’exploitation, sans compter les dépréciations considérables qui aggravent le résultat final.

Les Pachinkos sont encore une source sûre de rentabilité pour le groupe, malgré leur méforme (-43% sur le résultat d’exploitation dans ce domaine). L’arcade se porte encore plus mal et fait perdre plus de 2 milliards. Les parcs et centres de loisir du groupe s’essoufflent un petit peu, ce que Sega attribue à la hausse de la TVA opérée au printemps 2014 au Japon. Aucune amélioration n’est à prévoir, car Sega a dans ses plans la construction d’un resort en Corée du Sud dont l’ouverture n’est prévue qu’en 2017 et qui va logiquement engloutir beaucoup de ressources avant de porter ses fruits. Le parc Joypolis à Odaiba verra en outre arriver d’autres investissements.

Du côté du consumer business, autrement dit les jeux vidéos, animes et jouets, Sega se montre dur avec les jeux physiques. A raison : en dépit d’une hausse spectaculaire des ventes (+15%), les jeux en boîte de l’éditeur saignent le résultat d’exploitation d’environ 3 milliards! Tout le contenu digital (jeux smartphones & PC) quand à lui rapporte 8 milliards. Echaudé, Sega veut déplacer des ressources vers le jeu smartphone au détriment des consoles, rassurant toutefois avec l’accent mis sur la sortie prochaine de Persona 5. Non, même s’il restructure énergiquement le secteur, Sega n’a pas oublié les consoles. Le nouveau marché chinois est très attractif et les ventes de Yakuza 0 ont dépassé les objectifs sur le continent. Le PDG M. Satomi a donc lui-même laissé échapper qu’il y aurait une «annonce» au prochain Tokyo Game Show.

Le bilan de Sega-Sammy reste inchangé : la perte de cette année n’endommage pas grandement ses fonds propres, ceci grâce à un report à nouveau très positif. Le groupe a donc la latitude pour nous surprendre et réaliser ses voeux : augmenter la qualité pour retrouver la confiance des joueurs. L’annonce de Seven Dragon III sur 3DS ne va pas dans ce sens, espérons que la firme ait mieux que ça en boutique s’il veut remettre le business console dans le vert.

2 réponses à “Sega – entre flou financier et tentation mobile

  1. Salut, très bon article. Sinon j’ai remarqué sur Twitter que tu voulais absolument une version japonaise de zestiria sur ps4. C’est pas la peine, la version européenne aura les voix japonaises plus les sous-titres en français.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s