Nippon Ichi Software passe à l’Ouest!

Seraphine

Mauvaise année pour Nippon Ichi Software (NIS). Le développeur et éditeur japonais voit ses profits s’effondrer de 95%, passant de 481 millions de yens à seulement 19 millions.

Il est vrai qu’en 2014-2015, aucun des titres de NIS n’a vraiment brillé au Japon. The Firefly Diary, Furai Nikki, The Awakened Fate Ultimatum, Shin Hayarigami et Oedo Blacksmith ont tous tourné autour des 10’000 ou 20’000 ventes. Disgaea 5, le nouvel épisode numéroté de la célèbre franchise de RPG tactiques, sorti seulement sur PS4, ne fait guère mieux que le remake PSVita de Disgaea 4 sorti sur l’exercice précédent (33’000 contre 29’000). L’an dernier, NIS avait largement profité du succès inattendu de The Witch and the 100 Knights qui avait frisé les 80’000 exemplaires vendus. Alors que le(s) coupable(s) semblent tout trouvé, le compte de résultat de NIS nous dit tout à fait autre chose.

En effet, le chiffre d’affaires de NIS augmente légèrement : les jeux ne sont donc pas en cause. En revanche, le coût des marchandises vendues fait un bon de 15%! Sans produits exceptionnels à déclarer, les dégâts sont immédiats et cette dérive des coûts achève le résultat net. C’est bête, car les ventes occidentales compensaient les moindres performances au Japon : la filiale NIS America fait état d’une augmentation de ses ventes de 25%. Il est d’ailleurs ahurissant de voir combien les bureaux Californiens ont prix rapidement de l’importance. Le chiffre d’affaires de NIS America compte cette année pour près des 2/3 de celui du groupe en général, contre 50% auparavant. Nippon Ichi Software est maintenant quasiment devenu une entreprise occidentale! Au titre des bonnes nouvelles, signalons la très bonne tenue des revenus provenant du contenu digital. L’éditeur engrange plus de 800 millions de yens (+15%) pour presque 500 millions de résultat d’exploitation (+25%). NIS se fait 50% de marge sur le Playstation Network. Royal…

Cette contre-performance de NIS n’est probablement qu’un contretemps. L’éditeur a misé sur un potentiel hit qui n’est jamais arrivé, son line-up 2014 étant plus que moyen. Cependant, NIS sait maintenant qu’il doit jouer à fond la carte occidentale et multiplie d’ailleurs les initiatives dans ce sens avec en particulier des partenariats de distribution juteux : Persona 4 Dancing All Night, Lost Dimension, Dungeon Travelers 2, Rodea the Sky Soldier et Legend of Heroes Trails of Cold Steel et plusieurs titres Etrian Odyssey arriveront avec Disgaea 5 dans les rayons d’Europe et d’Amérique d’ici la fin de l’exercice fiscal et feront sûrement mieux que le line-up de 2014. L’El Dorado californien ne fait peut-être que commencer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s