Japan Expo 2015 – jour 2

To Love

Cette journée sera exclusivement consacrée aux conférences & projections qui s’enchaînent en ce samedi 4, avec en premier celle de BandaiNamco.

SAO (2)

L’éditeur n’est pas ponctuel et commence 45 minutes après l’heure prévue. Mal animée, et encore plus mal commentée, La présentation de Sword Art Online Re:Hollow Fragment et Lost Song ne motive pas la salle tant les explications données sont confuses et les qualités peu mises en avant. Sans compter les fautes d’orthographe honteuses dans le powerpoint…

Zesty

Tales of Zestiria présente alors son collector et ses nombreux DLC bonus en cas de réservation (armes, costumes et Alicia DLC). Plus intéressant, on enfin les premières différences de la version PS4. Les premières et les dernières, car le jeu apparaît, tout comme Sword Art Online, lissé avec des textures un peu plus riches.

A l’heure de One Piece Pirate Warriors 3, je suis obligé de bouger pour être dans les temps à ma prochaine étape. Je ragequit donc cette présentation désastreuse. Pas de gameplay, pas d’accent mis sur les personnages… une conférence finalement très marketing qui n’avait rien d’évènementiel.

HM

Je me rends rapidement à la salle vidéo pour apprécier la rediffusion du concert indonésien de Hatsune Miku. Et là, c’est le drame, car la salle comporte… 100 places! La retransmission du concert est prévue à 13h30. Mais à 13h07, la salle est déjà pleine. On commence donc tout de suite. Seulement voilà, le mec du staff se barre sans avoir monté le son. La sono est genre à 10 sur le barre de Windows, et les chants sont imperceptibles… Il faut attendre 10 minutes pour qu’il revienne remonter un peu ça, ce qui ne suffit évidemment pas, puisque les Miku-fans les plus enthousiastes ont commencé à pousser la chansonnette en même temps (par chance, ils chantent plutôt bien). Certains font mêmes les chorégraphies (et ils les connaissent par cœur!). Autre problème, l’écran est beaucoup trop bas, et bien sûr ces abrutis ont distribué des glowsticks aux olibrius de devant! En se concentrant très fort, j’arrive tout de même à apprécier au maximum cet excellent concert.

DQ

Nous finissons donc la journée par la longue conférence SquareEnix. Je passe volontairement sur FFXIV Heavensward, de toute façon déjà sorti. Dragon Quest est à l’honneur cette année avec toute une organisation autour de la promotion du spin-off action Dragon Quest Heroes à sortir en octobre sur PS4. L’éditeur avait pas moins de trois invités de marque qui ont chacun donné leur point de vue sur la genèse et le développement du jeu : Yuji Horii, créateur de la série, et les producteurs Ryota Aomi (SquareEnix) et Kenichi Ogasawara (KoeiTecmo). En plus de l’interview instructive et pleine de bonne humeur, on a pu avoir un aperçu du travail de doublage sur le titre. Bon, il y a eu un peu de théâtre avec l’histoire des voix japonaises incluses «au dernier moment» et «aux prix de lourds efforts». La ficelle est un peu grosse, mais le sentiment est là. Yuji Horii en profite pour confirmer l’arrivée de Dragon Quest VII et VIII sur 3DS en Europe. SquareEnix assume donc la trahison jusqu’au bout, et Yuji Horii trahit encore une fois sa déclaration faite à la conférence Sony du 1er septembre dernier «we are back to Playstation». Je suis très content d’avoir pu le voir en vrai, mais j’aimerais qu’il soit un homme de parole.

L’éditeur quitte l’univers du jeu japonais mais cela reste intéressant : Deus Ex Mankind Divided est présenté plus en détail à travers deux longues séquences de gameplay. La cote de cette série n’ayant cessé de monter depuis l’excellentissime Deus Ex Human Revolution, le contenu noyé dans la masse des reportages E3 s’apprécie particulièrement sur cette scène.

DEX

Pour une version alpha, la claque générationnelle est phénoménale. La scène qui déroule sur à quai de gare à Prague est aussi parfaite techniquement que les meilleurs films d’animation. Seuls les visages viennent nous rappeler qu’on est dans un jeu vidéo mais la lumière tamisée, les détails des décors et des machines sont incroyables. On enchaîne avec une séquence présentant une mission entière, avec présentation de moults nouveaux équipements et actions. On peut maintenant changer de type de munitions (on a vu l’arme totalement modifiable avec plein de slots pour les changements), effectuer des dash pour s’infiltrer plus vite, voir les possessions des ennemis etc. Même si l’infiltration et le piratage ont été (brièvement) montrés, la séquence était beaucoup centrée action : on sent que Eidos Montréal veut se mettre le public CoD dans la poche et rendre son jeu plus accessible. Bon pour moi qui m’infiltre toujours comme une huître, mais n’importe quel fan de longue date aurait immédiatement une poussée d’urticaire! Espérons que l’esprit de la série ne soit pas perdu à l’aune de ces modifications. Comme de coutume, les choix feront la différence, comme l’atteste la confrontation psychologique ratée dans la démo, qui plonge Jensen dans une extraction difficile.

BB

Je quitte cette édition 2015 sans oublier de récupérer la box collector de Black Bullet, qui contient l’inestimable OST, un des nombreux aspects réussis de cet anime. Une Japan Expo 2015 un peu moins intéressante que ces dernières années je trouve, mais toujours un divertissement immanquable et sans équivalent.

2 réponses à “Japan Expo 2015 – jour 2

  1. La video de Deus Ex Mankind Divided c’est comme la video de Watch Dogs à l’E3. Apparemment le subterfuge marche encore chez vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s