Paris Games Week 2014, un salon pas au point

COD

N’ayant pas forcément envie d’être piétiné par des CoDistes en folie, c’est à 11h que j’entre dans la Paris Games Week 2014. J’y restai 5 heures. Je me demande d’ailleurs comment j’ai pu rester aussi longtemps, car j’ai pas fait grand chose.

Sony

Il faut dire que le PGW ne se donne pas les moyens de son influence croissante : on attend beaucoup, et on joue peu. Chaque blockbuster demande une à deux heures de patience, et la tendance à regrouper les jeux sous le même toit n’arrange rien. Le stand Playstation m’a par exemple découragé d’entrée : moi qui veux juste jouer à Bloodborne, pourquoi dois-je attendre avec ceux qui visent The Order 1888? Il eut été préférable, à mon sens, de séparer tout ça et surtout de penser un peu plus grand en termes de superficie et de nombres de bornes, ou alors d’instaurer un système de tickets comme au TGS (qui permet aux visiteurs de mieux programmer leur journée). Devant cette queue décourageante, je pars chercher un endroit où il n’y a pas trop de monde.

MH

Ce qui me conduit au stand Nintendo, où il y a de l’espace. N’étant pas masochiste, j’évite Bayonetta 2 pour me concentrer sur Monster Hunter 4 Ultimate, pour lequel j’ai quelque intérêt.

monster hunter 4G

Hands-on : Monster Hunter 4 Ultimate (3DS)

Temps d’attente : 10 minutes

Ce jeu est moins moche que je ne le pensais. Pour un hardware aussi faiblard et de surcroît notoirement sous-exploité, le jeu de Capcom s’en tire bien. Certes, les textures sont minimalistes et les personnages plus que quelconques, mais le rendu est propre et les monstres sont modélisés avec soin. Ces derniers profitent d’un design assez recherché, chacun semblant avoir des comportements d’attaque et de défense propres à leur morphologie. On ne peut pas en dire autant des personnages jouables qui manquent cruellement de classe et de personnalité. Ceci rendant le jeu très impersonnel et pas attrayant du tout.

Etant donné le grand succès du jeu au Japon, je pensais que le fond serait meilleur que la forme. Loin s’en faut, puisque celui-ci se révèle plus que navrant. Déjà, c’est lent, c’est TRES lent. C’est insupportable : le temps de donner un coup dans MH4U, j’en donne au moins cinq dans God Eater 2. De plus, il n’y a qu’une seule touche d’attaque, même pas de saut, et aucune autre variation que le minable combo de 3 coups que je suis donc condamné à répéter bêtement. La map divisée en plusieurs sections en plus grande que dans God Eater 2, mais cela est au final un défaut. Car à l’inverse de God Eater, vos camarades ne peuvent pas vous ressusciter quand vous êtes KO (ce qui arrive souvent, vu que le perso est dix fois trop lent pour esquiver les attaques des monstres). Il faut donc se retaper la loooongue marche dans le carte quasi-vide jusqu’au monstre. Autant dire que ça fait chier dès le début. Mais le plus gros calvaire reste la caméra, mal placée 70% du temps et (in)gérable depuis un écran tactile trop peu réactif. Il faut donc monter cette ignominie de Circle Pad Pro, ce dont je n’ai pas envie.

Le succès de Monster Hunter 4 reste un sacré mystère pour moi tant ce jeu n’arrive pas à la cheville de God Eater 2. Pour toutes les raisons que j’ai citées, c’est a priori le jeu d’action le moins intéressant qu’il m’ait été donné de voir depuis longtemps et par cette démo je n’ai trouvé aucune raison de donner suite à mon intérêt pour cette série.

Destiny

L’autre point faible du PGW, c’est son contenu. Quand on voit combien des jeux déjà sortis comme Destiny, Naruto ou FIFA15 sont mis en avant, ça laisse un peu interdit. Un tel salon doit proposer de l’inédit et ce n’est pas tellement le cas, faute en partie à une industrie qui a du mal à se renouveler : la prédominance du AAA dudebro est affligeante. NamcoBandai n’apporte pas Tales of Zestiria, Konami France ne semble pas connaître MGSV et Sega est complètement absent. Chez Nintendo, on voit comme d’hab’ Kirby, Mario, etc. mais toujours aucune trace de Xenoblade Chronicles X, alors que la WiiU en aurait bien besoin. Pas de New3DS non plus, vous boufferez du vanilla jusqu’au bout. J’ai fait le tour trop rapidement et je n’ai pas eu le sentiment d’un véritable événement, à l’inverse de l’excellente présentation de Square Enix jeudi soir au Max Linder.

Type0 a

C’est justement chez eux que je me rends pour essayer Final Fantasy Type-0 HD. Là encore organisation en carton oblige, j’ai amplement le temps de jouer à Sen no Kiseki 2 et de lire un manga avant d’accéder aux PS4 renfermant la démo tant convoitée.

Ace c

Hands-on : Final Fantasy Type-0 HD (PS4)

Temps d’attente : 1h30

On peut dire que je suis tombé des nues : dans cette démo, le jeu n’est pas du tout optimisé pour la PS4.

La jouabilité pose d’énormes problèmes. Déjà, je ne sais pas pourquoi, mais le simple fait de tourner la caméra floute le décor autour du personnage. Dans un action/RPG aussi rapide que FF Type-0, c’est complètement rédhibitoire car il faut avoir en permanence la maîtrise de la situation autour de soi. Pour ne rien arranger, la caméra est bien trop proche du perso, ceci étant encore pire quand vous lockez un ennemi (lock terriblement instable d’ailleurs). J’ai attaqué pratiquement à l’aveugle pendant 10 minutes, et ça a marché parce que la démo était vraisemblablement en facile (je connais cette mission et sur PSP je serais mort 10 fois en jouant aussi mal).

Ensuite, graphiquement, la version que j’avais devant les yeux n’était pas à la hauteur des trailers. Les décors comme les héros manquent singulièrement de netteté, et les animations reprises trait pour trait de la version PSP paraissent aujourd’hui un peu raides. Bref, en l’état, Type-0 HD n’est pas agréable à jouer et me donne plutôt envie de ressortir ma PSP.

DOA5LR

La mort dans l’âme, je me rends au stand Koch Media (KoeiTecmo n’est pas présent) pour jouer à Dead or Alive 5 Last Round. A part un gars qui distribue des goodies sous on ne sait trop quelle condition, l’organisation est inexistante. Pas de grande différence avec DOA5U, dont la version PS3 est déjà magnifique, et peu importe car avec Core Figther ce sera gratuit. J’écrase mon adversaire 3-0 avec Hitomi et quitte la PGW avec amertume.

Une réponse à “Paris Games Week 2014, un salon pas au point

  1. type 0 et neptunia sont les raison pour que je justifie enfin l’achat d’une ps4 et je pardonnerais pas a square enix de se foirer sur ce bijoux….Pour le reste j’ai envie dire en même temps on est Europe pigeon call of duty,pigeon fifa,pigeon le gourou blond.Par contre le mystère monster hunter se trouve vraiment à haut niveau …. je suis au bas de l’echelle et quand je vois ce qui traine sur le net en Rang G et co sa fait vraiment rêver…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s