僕の夏休み #2013

Reki f

Cette année encore, l’été a mis un peu de temps à s’installer mais depuis qu’il est là il ne fait pas semblant. Fait rarissime et diverses circonstances aidant, je ne me sens pas l’envie de jouer aux jeux vidéo. Le temps s’y prêtant, je me rends à l’extérieur pour lire un LIVRE, chose que n’avait pas faite depuis… l’été précédent en fait! C’est donc l’occasion d’avaler le 7e volume de Aria the Scarlet Ammo, le meilleur de la série jusque-là et probablement l’un des romans les intenses de ma vie, en grande partie parce qu’il clôt l’arc Reki de la plus belle des manières. Bon ok j’avoue : le temps passé en extérieur est toujours minime. Tout ce mois de juillet sans nouveau jeu a été largement consacré à rattraper mon retard en termes d’anime.

Thoka a

Je commence par Date A Live, dans le but avoué de me préparer au jeu du même nom. Basé sur un light novel comme très souvent, cette comédie romantique est une excellente surprise tant elle mélange avec efficacité humour, inventivité et suspense, le tout étant sublimé par le character design du dieu Tsunako. Itsuka Shido, un lycéen ordinaire, est chargé par sa petite sœur dirigeante d’un organisation para-gouvernementale de draguer des filles aux pouvoirs surnaturels capables de dévaster d’énormes superficies. Derrière ce synopsis que l’on croirait tout droit sorti d’une salle de shoot, se cache le plus fabuleux hommage aux dating sim jamais vu ainsi qu’une histoire d’amour, de haine et de jalousie absolument irrésistible.

Louise Tabatha

Grâce à l’offre très généreuse du Docomo anime store, je me regarde l’intégrale de Zero no Tsukaima. Sorte de parodie ecchi de Harry Potter, c’est une série qui, bien extrêmement divertissante, ne sais jamais trop où elle va. Régulièrement écartelée entre thèmes sérieux et fan-service le plus absolu, on a presque l’impression de regarder deux choses en parallèle. Zero no Tsukaima reste cependant efficace sur les deux tableaux : on se marre bien quand l’anime fait dans l’humour classique et le scénario «principal» est très accrocheur, notamment lors de la conclusion de chacune des 4 saisons. Par contre, le personnage de Louise n’est absolument pas fait pour tenir sur 4 saisons : dès la 3e, la relation Saito-Louise devient fatigante tellement on dirait un disque rayé. Ce qui amène un autre défaut qui est que Zero no Tsukaima introduit énormément de personnages mais n’a pas la place pour les développer tous vraiment, ce qui ne peut que décevoir.

Neptune anime a

Mais l’événement de l’été en anime reste bien sûr l’adaptation de Hyperdimension Neptune! Impeccable sur le plan visuel, il propose tout comme le manga un vision originale de l’univers de la licence tout en respectant fidèlement l’esprit du jeu éponyme. Après un premier épisode qui pose efficacement les bases et en dépit d’un 2e complètement raté, le 3e épisode rassure totalement tant l’équilibre trouvé est excellent entre humour, musicalité, action et fan-service est excellent.

Ace_Logy

Grâce soit rendue au dieu de l’import, les jeux sont enfin arrivés! La mois d’août s’annonce s’annonce tout à fait copieux entre Atelier Escha&Logy et Ace Attorney, dont je peux vous assurer pour les avoir tous deux commencés qu’ils sont d’ores et déjà des bijoux de cette année ludique! Ces petites merveilles devraient m’occuper agréablement avant mon grand départ pour les vacances au Japon version 2013, fixé au 7 septembre!

Une réponse à “僕の夏休み #2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s