Test – Project Diva f (PS3 DLC)

Miku Senbonzakura b

Alors que la version PS3 sous titrée grand «F» vient de sortir au Japon, la version PSVita appelée petit «f» se voit proposer le contenu rajouté à sa grande soeur sous la forme d’un gros DLC appelé おおもじパック (ou «lettre capitale», la blague…) pour la modique somme de 3000¥. Il comprend 6 nouvelles chansons, 13 nouveaux costumes, 4 AR live et une flopée d’accessoires. Mais voyons tut cela dans le détail à travers les nouveaux morceaux proposés.

Tell Your World

Chanson assez classique dans la lignée des grandes compositions sentimentales, cependant bien servie par un rythme entraînant et un clip de grande qualité. Le costume appelé «linkage» (qui fait écho au thème de la chanson, le partage) n’est pas en reste.

Verdict : Bon

Sweet Devil

Morceau racontant les caprices d’une femme coquette et possessive. Assez bien écrit et mis en musique, on regrettera que le clip totalement space (dans tous les sens du terme) passe à côté de l’esprit originel de la chanson, nettement plus cru qu’il ne paraît ici.

Verdict : Mouais

Tokyo Teddy Bear

Magnifique message faisant écho à une société déshumanisée qui a oublié ses enfants. Il raconte le désarroi d’une petite fille (ou d’un garçon) qui, las de la froideur de son entourage, décide de se mutiler pour échapper à une vie qu’elle ne considère plus sienne. Les variations dans la composition et le clip évocateur rendent parfaitement et sans concession toute la puissance de cette complainte.

Verdict : Grand chef-d’œuvre

夢喰い白黒バク (yumekui shirokuro baku)

Le conte étrange d’un magicien qui manipule les rêves. Le (baku) est en réalité et originellement dans le folklore japonais une sorte de tapir qui dévore les rêves, mais qui a été humanisé pour les besoins du jeu. Le tapir/magicien rencontre une jeune fille et fait disparaître tous ses cauchemars avant de lui insuffler des rêves torrides. Ceci fait, il lui volera tous ses rêves, la laissant dans l’ennui d’un monde en noir et blanc. Le clip rend trait pour trait ce que je viens de vous dire, le tout dans un style victorien assez bien trouvé.

Verdict : Excellent

リンちゃんなう!(Rin-chan now)

Terrible fail de ce qui je suppose devait être de la musique. Le clip loufoque ne sauvera pas cette agression sonore en bonne et due forme, répétitive qui plus est, et difficile à jouer à cause de l’absence de toute forme de rythme. Le costume de Rin adulte est en revanche bienvenu.

Verdict : Pollution sonore

千本桜 (Senbonzakura)

Cette musique, dont les lyrics ultra-difficiles laisseraient n’importe quel japonais moyen sur place, est extrêmement compliquée à interpréter (j’ai mis plus d’une heure à rédiger les quelques lignes qui vont suivre). Le clip (véritable tour de force sur tous les plans, soit dit en passant) fait immédiatement penser à l’entre-deux-guerres. Ce qui peut paraître un discours pacifiste serait en réalité un discours sur la perte de la Japonité, balayée par l’occidentalisation galopante qui a précédé les guerres du XXe siécle. C’est en tous les cas un hommage vibrant au Japon éternel, magnifiquement traduit par les costumes d’époque et le caractère profondément marquant des paroles et du rythme. Ce morceau est le zénith de ce DLC, comme du jeu tout entier d’ailleurs, et vaut à lui seul les 3000 malheureux yens demandés.

Verdict : Chef-d’œuvre de l’humanité

Vous l’aurez compris, ce DLC vaut tout simplement plusieurs fois ce qu’il coûte. Par voie de conséquence, le jeu complet sur PS3 est une affaire en or car il en devient très clairement le Project Diva le plus abouti à ce jour. Ca bien, Sega vous demande réfléchit à vous la proposer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s