La très étrange gestion de FIFA13 par la presse française

Commençons par la fin : il s’avère que FIFA13 sur PSVita est, hormis la ré-actualisation des équipes, la copie conforme, à la ligne de code près, de FIFA11. Pendant que les joueurs ayant acheté le jeu à sa sortie s’étranglent de rage, les reporters de choc de la presse française sont aux abonnés absents. Le jeu est sorti le 27 septembre (sans compter que certaines enseignes le lâchent plus tôt), et ce n’est que le 28 que JeuxActu tire la sonnette d’alarme, après avoir constaté les révolte des premiers acheteurs. Le pire, c’est qu’ils n’ont même pas pris le temps de tester le jeu, car «ne l’ayant pas reçu», mais ils «nous tiendront au courant dès que possible». On tombe des nues : personne dans cette rédaction n’a de contact chez EA qui pourrait lui filer une version Vita? Est-il si difficile d’aller à la boutique du coin avec deux billets de 20€, afin vérifier la qualité de ce jeu très attendu? Pire : la version Wii est exactement dans le même cas, mais le site ne le découvre que le 2 octobre!

C’est encore pire du côté de la concurrence. Chez JeuxVideo.fr, on aime pas faire trop compliqué : FIFA13 a un test unique pour tous les supports (y compris l’Iphone!). Sur Gameblog, on a jamais entendu parler d’une version Vita de FIFA13. jv.com n’omet pas de sanctionner la félonie d’un beau 5/20, mais là encore le test a été mis et ligne le… 2 octobre, après que tout le monde l’ait acheté! Très discrètement de surcroît, car aucune news ne vient avertir les joueurs de «l’arnaque». Le boulot de la presse spécialisée n’est-il pas de donner leur avis sur la qualité des jeux AVANT la sortie officielle? A l’époque du papier, les magazines recevaient les jeux au moins 1 mois avant la sortie pour cause de période de bouclage. Pourquoi ces sites qui diffusent l’info en temps réel ne sont-ils pas foutus de pondre un test même quelques jours avant? Les lobbyistes d’EA seraient-ils passés par là afin d’éviter une mauvaise publicité pour leur poule aux œufs d’or?

Car oui, FIFA13, c’est avant tout un gigantesque conflit d’intérêts pour une presse qui, à la fois juge et parti, note le jeu tout en passant le plus clair du mois de septembre à faire sa promotion, empochant au passage d’énormes recettes publicitaires! Difficile dans ces cas-là de rester pleinement impartial, et ce ne sont pas les notes de FIFA13 sur PS3/360 qui viendront me contredire : le jeu à entre 18 et 19 sur tous les sites. FIFA est une série qui existe depuis 1994, et on peut résolument se demander si les changements apportés à la marge (physique du ballon plus poussée, motion capture, IA améliorée, 1 ou 2 modes de jeu… bref, dignes d’une màj gratuite sur le PSN) justifient ces notes toujours stratosphériques, alors que bien d’autres séries sont pénalisées dès qu’elles réutilisent les mêmes mécaniques de jeu.

Le cas FIFA13 montre en tous cas une chose : le presse jeu vidéo privilégie de plus en plus le business au détriment de l’information du lecteur.

2 réponses à “La très étrange gestion de FIFA13 par la presse française

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s