Avec Lightning Returns, SquareEnix revient enfin aux fondamentaux

Le 25e anniversaire de la série Final Fantasy est comme un éclair de lumière venu briser l’obscurantisme dont SquareEnix a fait preuve ces derniers mois. Mais avant de parler de cet heureux événement, refaisons le film de l’été pourri de l’éditeur japonais (?).

Tout commence par un E3 misérable sauvé de justesse du naufrage par la démo next-gen Agni’s Philosophy, car à part ça il n’y en avait que pour le triptyque infernal Sleeping Dogs/Tomb Raider/ Hitman. Ensuite, le méga-bide (pourtant prévisible) de Heroes of Ruin a du jeter un froid : le jeu n’atteint même pas les 100’000 exemplaires vendus mondialement. Pire encore pour SquareEnix, le spin-off musical dopé aux DLCs Theatrhym se ramasse également en occident, faute de direction artistique sérieuse. En juillet, Kingdom Hearts 3D donne de meilleurs chiffres, mais reste loin derrière les épisodes Playstation. Et puis d’inquiétantes rumeurs font surface, l’une mentionnant que le développement de FFXV a commencé, l’autre que Final Fantasy VersusXIII fut annulé à cette occasion. Ces infos ayant fait le tour de la planète en 30 secondes, le PDG de SquareEnix lui-même a très vite réagi pour préciser que le développement de VersusXIII se déroulait normalement. La polémique n’en finit pas de rebondir, car il se murmure que VersusXIII ne serait pas au TGS et que par ailleurs toute l’énergie des bureaux tokyoïtes était maintenant tournée vers Lightning Returns et la résurrection de FFXIV. SquareEnix a lâché une drenière connerie il y a quelques jours à peine, en proposant Final Fantasy Dimensions sur IOS par 22€. Franchement, ça fait cher du jeu SNES…

Le dernier événement estival de la planète SquareEnix, bon pour l’éditeur mais moins pour nous, c’est évidemment le lancement de Sleeping Dogs. Si le lancement est indéniablement une réussite, il est difficile de se réjouir tant ce concentré de violence gratuite ne fait pas honneur à la tradition de Square. Mais le plus regrettable là-dedans, au-delà du matraquage d’une presse intéressée et complice, est que même les sites dit «de fans» ou «communautaires» ont collaboré à cette entreprise immonde. Pendant l’E3 et même en dehors, ces sites pourtant spécialisés sur Final Fantasy ou les JRPGs en général nous ont infligés news & reportages sur Tomb Raider, Hitman Absolution, etc., jeux qui ne collent absolument pas avec leur ligne éditoriale. Il est vraiment désolant de constater que des gens d’ordinaires engagés pour leurs lecteurs obéissent aussi docilement aux oukases de l’éditeur, tels les godillots d’une URSS vidéo-ludique où la liberté de penser est verrouillée.

Un jour de juillet, SquareEnix se rappelle soudainement qu’il a un autre public, et que celui-ci commence vraiment à s’impatienter. La firme s’empresse donc de donner leur came aux fans de Final Fantasy, qui se piquaient difficilement avec Agni’s Philosophy. Et nous voilà donc ce 1er septembre à 4h30 du matin, pour découvrir les spécificités du jeu qui viendra clore l’histoire de Final Fantasy XIII.

Dans Lightning Returns, l’héroïne sur le retour sera le seul personnage jouable, mais bénéficiera en revanche de possibilités de customisation poussées (comprenez par la classes, armes, armures & costumes). Le jeu se jouera sur les 13 derniers jours avant la fin du monde. La gestion du temps s’avérera cruciale, car certaines actions maladroites vous feront perdre de précieuses heures, et vous serez en outre tributaires des aléas de la vie courante (transports en commun, heures d’ouverture et de fermeture). Ce Final Fantasy se veut donc plus réaliste et ouvert que jamais, avec en plus l’addition d’un cycle jour/nuit/météo dynamique.

L’univers un peu kitsch, presque Victorien, est tout à fait fascinant et n’est pas sans rappeler la sombre mégalopole de Midgar dans FFVII. On ne que s’extasier de la perspective d’une aventure qui promet d’être aussi passionnante qu’originale, même si cela ne nous parviendra pas avant l’année prochaine.

La marathon de conférences se termine par une table ronde intitulée «l’avenir de Final Fantasy». Fort mal nommée, cette dernière était en réalité tournée vers la nostalgie et l’auto-dérision. Pourquoi l’auto-dérision? Eh bien à une lettre de fan qui demandait s’il était possible de voir un jour un jeu de drague sur l’univers de Final Fantasy, les développeurs se sont empressés de répondre que oui, un jeu était en préparation. Appelé トキメキ魔導院 (Tokimado pour faire court), ce jeu, dont le character design a visiblement fait l’objet d’un travail poussé, mettra en scène une jeune mage dans l’académie de Final Fantasy Type-0, peuplée uniquement de garçons pour l’occasion. Il tournera sur le Luminous Engine et sortira sur Iphone, ce sur quoi on commence à sentir le fake… Et effectivement, il s’avère que Tokimado n’est qu’un gigantesque poisson de septembre destiné à mettre un peu l’ambiance.

Ces deux conférences auront en tous cas montré que l’éditeur japonais sait encore nous faire rêver, même si la déception est grande pour Tokimado. Cela dit, on peut toujours commencer à militer…

2 réponses à “Avec Lightning Returns, SquareEnix revient enfin aux fondamentaux

  1. Bizarrement, plus je lis de news à son sujet, plus LR me tente. Contrairement au XIII (que j’ai toujours pas fini tellement je traîne la patte) et au XIII-2 (essayé 7h d’affilée chez une pote, pour finir par zapper afin de regarder Secret Story, tu vois le genre), LR semble prendre un tournant différent et ça le rend en conséquence très intéressant. Je suis pas mal curieuse de voir comment il vont tourner le gameplay, le retour des « classes » me plaisant énormément. Ca rappelle les premiers FF et aussi le X-2 qui, malgré ce qu’on peut en dire, avait des combats dynamiques avec un système de vêtisphères plutôt fun !

    (Pour Tokimado, c’est bête, un tel jeu aurait un succès monstrueux pourtant. Déjà qu’au Japon les otome game font un tabac avec pourtant des scénarios dignes de LittleBigPlanet -inexistants quoi- là… j’sais pas, imaginer un otome game sur PSP, dans l’univers d’un des FF… ce serait cool non ? Enfin, pour les filles, hinhin.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s