Retour sur quelques jeux de la Gamescom en vidéo

Remember Me (PS3/X360)

Développé par le studio Parisien Dontnod mais édité par Capcom, Remember Me est la réponse japonaise à Watchdogs, auquel il ressemble énormément, à commencer par le futur d’anticipation. Vous incarnez Nilin, une jeune femme qui possède l’étrange faculté (ou peut-être tout simplement une étrange machine) de modifier la mémoire d’autrui. Il sera donc question de puzzles mentaux aboutissant à changer le cours de la vie des vos ennemis. Avec un monde qui semble ouvert un peu à la Deus Ex, Remember Me pourrait bien faire parler de lui à sa sortie, en mai 2013.

Tokyo Jungle (PS3)

Je ne sais vraiment pas comment ce jeu a passé la douane japonaise mais le voilà semble-t-il prêt à sortir en occident. Imaginez Tokyo détruite, les humains tous morts dans l’opération, laissant le champ libre aux animaux qui deviennent l’espèce dominante. Toute cette faune entre alors dans une impitoyable sélection naturelle et c’est à vous de montrer le voie. 

Tales of Xillia 2 (PS3)

Tales of Xillia 2 en revanche, n’avait pas fait le voyage jusqu’en Allemagne et pour cause, l’Europe s’apprête seulement à recevoir Tales of Graces f. L’arrivée de cette nouvelle vidéo pile à la clôture du salon n’est néanmoins certainement pas un hasard. L’occasion de revoir enfin des têtes connues comme Alvin, Rowen, Reia et Elise dans un look un peu victorien. A la fin, on assiste à une curieuse conversation entre Ludger et son établissement de crédit, à propos d’un prêt qu’il doit rembourser. La crise aurait-elle encore frappé?

Ni no Kuni – Warth of the White Witch (PS3)

Cette superbe bande-annonce de Ni no Kuni se passe de commentaires, tant le talent artisque du studio Ghibli parle de lui-même.

Sim City (PC)

Mais LE jeu qui me frissonner d’anticipation à chaque fois que je le vois, c’est bien le nouveau Sim City! Sim City 3000, sorti en 1999, est encore aujourd’hui un jeu exceptionnel sur lequel je peux jouer plusieurs jours d’affilée. Douze ans d’évolution technique donnent à ce Sim City un attrait exponentiel. Le multi à l’air juste énorme, avec des objectifs communs, des possibilités d’échanges et de compétition infinies, ainsi qu’une économie mondialisée qui fluctue en temps réel, rendant les choix de gestion encore plus cruciaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s