小倉,過去と未来が衝突する処 (Kokura, ou quand le passé rencontre le futur)

Kokura et sont célèbre château sont tout proche de Fukuoka. Il suffit donc de grimper dans le premier shinkansen qui passe et j’y suis avant même d’avoir fini un seul morceau de Project Diva 2nd.

Bienvenue dans le 3e millénaire : à Kokura, le monorail survole la circulation et rentre directement dans la gare qui, comme tout le reste, est ultra-neuve.

Je passe rapidement les festivités et autres stands de takoyaki pour rentrer la tête la première dans le château de Kokura. Et là, c’est la déception! Déjà, rien n’est en anglais, il faut donc souffrir des textes très lourds et plein de jargon. Pire, le château n’a plus rien de l’intérieur originel! Tout a été refait à la manière d’un musée moderne, avec des quizz bizarres, des films et animations douteuses et des attractions à la c** pour les gosses. Pourquoi?! Pourquoi?! Où sont les escaliers assassins? Les collections d’armes? Les chroniques de guerre?

Il avait tout même des informations précieuses sur les connections entre les deux fameux épéistes Sasaki Kôjiro et Miyamoto Musashi. Les archives mentionnent que Sasaki Kôjiro est devenu en 1610, sur l’invitation du seigneur Hosokawa Tadaoki, instructeur au château de Kokura. Les circonstances de l’arrivée de Musashi sur Kyûshû sont assez nébuleuses, mais toujours est-il que Tadaoki aurait arrangé le duel sur l’île de Ganryû, au large de la pointe nord de Kyûshû. Musashi l’a emporté, selon les écrits, avec un sabre en bois d’une taille démesurée qu’il aurait fabriqué en chemin à partir d’une rame. La frise que l’on peut voir au château à deux interprétations de l’issue de la bataille. L’une veut que Kôjiro soit mort du combat en lui-même, mais la frise laisse également la porte ouverte à une autre interprétation selon laquelle Musashi serait parti sans donner le coup fatal, et Kôjiro aurait alors été tué par un disciple de Musashi plusieurs années plus tard.

A la sortie, certaines photos comparatives entre 1960 et aujourd’hui donnent une idée du développement effréné du Japon durant ces 50 dernières années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s