僕の夏休み#2012

Pas de piscine cette année, les congés étant exclusivement réservés à mon retour au pays dans une semaine maintenant. Encore moins de soleil, car ce mois de juillet tient plus du Déluge que de la traversée du Sinaï. Prétexte idéal pour fermer les volets et se consacrer à des activités de geek.

Bon, vous avez deviné, la grosse hype de l’été, c’est évidemment Hastune Miku : j’ai le casque sur les oreilles de mon portail jusqu’à l’entrée de la boîte, je joue frénétiquement à Project Diva Extend dans le RER quand je ne suis pas en train de grappiller des nouveaux tubes sur Itunes ou Mikubook. Folie qui ne fera que redoubler le 30 août avec la sortie japonaise de Project Diva f sur PSVita.

Ca, c’est pour les oreilles. Pour les yeux, il y a Infinite Stratos, un anime très divertissant quoique très léger niveau scénario. Peu importe, avec un character design aussi efficace, la recette reprise de Love Hina marche à tous les coups. Maintenant il va falloir acheter les romans…

Au niveau de ces choses en papier avec des textes dedans, rien ou presque, car pas le temps (c’est mal je sais). J’ai néanmoins débloqué un court intervalle pour accueillir le tome 2 de l’adaptation de Hyperdimension Neptune en manga. Rien à dire, l’éditeur a trouvé LE type qui devait dessiner ce manga. Il s’appelle Bermuda en plus, ça ne s’invente pas.

Avant d’emporter la PSVita partout avec moi, la 3DS a chauffé comme jamais avec l’excellentissime Fire Emblem Awakening. Un test viendra bientôt (dès que j’aurais fini), mais sachez d’ores et déjà qu’il est très surprenant et très très accrocheur. La PS3 fait tourner SoulCaliburV à haute fréquence, malgré l’immense déception que constitue cet épisode. Tous les persos ont tété changés, certains se sont évaporés, et le gameplay ne ressemble plus à rien. Reste la création de personnages et les trophées pour rentabiliser un peu l’achat. Etant dans les jeux musicaux, j’ai commandé pour une broutille Um Jammer Lammy, un vieux jeu PSone que j’avais loupé à l’époque. C’est horrible : même le mode facile m’envoie sur les roses!

Voilà, reste à faire cette #%£@ de valise en mettant le moins possible de trucs dedans. Il y aura d’abord cette gourde (et le porte-gourde qui va avec!) achetés à grand frais juste avant de partir, histoire de se désaltérer avec classe sur les lieux historiques du Japon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s