東京と言えば秋葉原だろう?(Tokyo, more precisely Akihabara…)

Je me lève comme prévu à 8h pour ranger et tenter une première fermeture de valise : ça passe, mais la tonne de goodies, mangas, jeux et console l’a considérablement alourdie. C’est donc en prenant mon temps que j’arrive à Shin-Osaka, pour monter dans le sacro-saint Shinkansen. J’y suis à 11h20, le prochain est à 11h40. Entré dans la wagon, je (re)constate avec bonheur que je suis formidablement bien installé, car ayant énormément de place devant moi. On le dira jamais assez, mais malgré sa vitesse, notre bon vieux TGV est à la rue…

A peine installé à mon hôtel de Shinjuku, je repars précipitamment pour Akihabara, car mon programme est chargé. Fort mauvaise surprise, la librairie où j’avais l’habitude d’aller à fermé, la recherche de bouquins attendra le lendemain.

Heureusement, il reste encore à faire côté jeux & DVD : je trouve tour à tour l’édition limitée de 逆転検事2 (Miles Edgeworth Investigations 2) et le Blu-Ray de 涼宮ハルヒに消失 (La Disparition de Haruhi Suzumiya) pour un prix acceptable. Reste alors l’objectif ultime de mon planning d’achats, le Graal des Otakus que représente la suite de Hyperdimension Neptune.

Comme le reste du monde vidéo-ludique, Akihabara retient son souffle pour les grandes productions de fin d’année comme le d’ores et déjà génialissime Final Fantasy Type-0.

Etonnant de la part d’un jeu que l’on pourrait croire extrêmement mineur, Senran Kagura fait beaucoup parler de lui dans son pays natal.

Le panneau publicitaire de Dissidia Duodecim est toujours là, plus de 6 mois après sa sortie.

Chose amusante, alors que Battlefield 3 était présent au Sofmap d’Osaka, ici à Tokyo c’est son concurrent Modern Warfare 3 qui à l’honneur de disposer d’un stand. Entre les deux FPS, la guerre fait rage jusqu’à l’autre bout du monde! Tout à fait hors sujet mais j’ai remarqué pour le coup que Modern Warfare 3 et Black Ops étaient classés CERO Z (vente strictement interdite aux moins de 18 ans) alors que Modern Warfare 1&2, non moins violents, étaient CERO D (déconseillé aux moins de 17 ans, mais vente autorisée). Au Japon aussi, plus le temps passe (et plus les ventes augmentent), plus la censure se durci.

En fin de journée, je retrouve Tate-kun dans un izakaya de Kichijoji pour boire un trois verres et rattraper le temps perdu.

4 réponses à “東京と言えば秋葉原だろう?(Tokyo, more precisely Akihabara…)

  1. Oui Thomas, il y a de la place, mais ce ne sont pas des rames Christian Lacroix!!!!!! Et puis le « nez » de ce Shinkansen, c’est pas 5*!!!!

  2. ファイナルファンタジー零式は期待してるでしょう。けど秋葉原の中古屋さんは一番気になるかな。メイドとか見かけた?セガのゲームセンとか通ってる?週刊ファミ通はゲットしてね。じゃな~

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s