Lettre ouverte aux développeurs : arrêtez de tuer vos persos! /!\ SPOILER /!\

/!\ SPOILER /!\ Cet article comprend des spoilers considérables sur FFVII, FFX/X-2 et la série Valkyria Chronicles !

Quand Charles Dickens se rendait aux États-Unis, des hordes de lecteurs l’apostrophaient pour demander pourquoi il avait laissé tel ou tel personnage mourir dans ses romans. Plus d’un siècle plus tard, on passe du livre à la console, mais le problème reste le même : on ne veux pas voir mourir ses persos préférés.

Je veux évidemment parler ici en premier lieu de Selvaria. Morte au chapitre 17 du premier Valkyria Chronicles, elle a laissé beaucoup de joueurs orphelins. On ne sait trop pourquoi, un grand nombre de joueurs ont apprécié ce personnage ennemi qui pourtant ne vous fait pas de cadeau au cours de l’aventure (bon ok il y a le physique…). Mais il est déjà trop tard… Que faire?

Après l’avoir laissé pour mort dans sa dernière aventure, le Problème Final, Arthur Conan Doyle a fait apparaître Sherlock Holmes dans la nouvelle Le Chien des Baskerville, dont l’action est antérieur à celle du Problème Final. Sega fait exactement la même avec ce qui resteront les premiers DLC de l’ère moderne, dont un vous propose d’incarner Selvaria, quelques semaines avant le début de Valkyria Chornicles. Celle-ci est alors opposée à général corrompu Gallia (vous n’imaginez pas le nombre de gens corrompus dans le pays que vous défendez, c’est impressionnant) histoire de montrer (fort justement) que le bien et la mal peuvent se trouver de n’importe quel côté.

Hélas, les lecteurs de Sherlock Holmes ne se sont jamais satisfait de cette aventure posthume. Conan Doyle fut alors contraint et forcé de ressusciter son héros par une pirouette scénaristique un rien ambiguë, mais qui au final satisfaisait tout le monde. Sega ne s’est en revanche pas embarrassé de justifications pour le retour de Selvaria dans Valkyria Chronicles II. On les comprend, car celle-ci, déblocable par un code gratuit fourni par l’éditeur, réapparaît deux ans après sa mort dans une armée qui n’est pas la sienne. Les fans n’en sont pas moins aux anges.

Comme jamais deux sans trois, Selvaria revient dans Unrecorded Chronicles mais, crise oblige, cette fois-ci dans un DLC payant. Une fois de plus, les fans crient victoire au moment de l’intégrer à leur bataillon. Ironie du sort, j’ai fini ledit DLC juste avant la dernière mission du chapitre 9, qui vous oppose à… Selvaria! Ayant une aversion toute particulière pour les dopplegangers depuis Final Fantasy IX, j’ai pris mon mal en patience et ai attendu le début du chapitre 10 pour mobiliser cette dernière. Reste que Valkyria Chronicles 3, dans une suite logique aux incohérences (?) de VC1&2, oppose Selvaria à sa propre armée voire carrément à elle-même…

Selvaria n’est pas la seule dans ce cas-là : on se souvient que Isara était également revenue d’entre les morts à l’occasion de Valkyria Chronicles 2, et est également déblocable dans Valkyria Chronicles 3, bien qu’elle meure dans la chronologie de ce dernier… On pourrait en citer d’autres : Leon, Juliana, Baldren et Audrey sont tous jouables dans Valkyria Chronicles 3 après être tombés au combat dans le 2e épisode. Cependant, comme le 3 se passe avant le 2, la logique temporelle est cette fois respectée. Enfin… jusqu’à Valkyria Chronicles 4!

Venons en au chapitre Final Fantasy. Dans Final Fantasy VII, Séphiroth est vaincu, pourfendu, mort et enfoui dans la Grotte Nord. Mais ça, c’était avant qu’il ne devienne le méchant le plus célèbre et le plus apprécié de l’histoire du jeu vidéo. SquareEnix a donc trouvé un moyen de le faire revenir sur le devant de la scène par l’intermédiaire de Kadaj (que j’aimerais bien voir revenir aussi) dans le film Advent Children. Depuis, l’homme à la cape noire multiplie les apparitions : Kingdom Hearts I&II, Dissidia I&II, Crisis Core… Il ne lui manque plus que la légion d’honneur!

Quand vous arrivez à Gongaga, un couple de gens âgés vous parlent de leur fils Zack, ancien membre du Soldat porté disparu. Vous ne prêtez aucune attention à ce PNJ, mort qui plus est… Grave erreur! Car Zack aura tôt fait d’avoir son propre jeu, Crisis Core, dans lequel vous ne pourrez néanmoins pas éviter sa mort tragique. Il fait également une apparition dans Kindgom Hearts Birth by Sleep, mais dans cette série SquareEnix peut faire apparaître tous les persos qu’il veut, ça ne compte pas.

A partir de Final Fantasy VIII, on change d’époque. Le taux de divorce explose dans les pays industrialisés, et les mariages sont en berne : les héros (et les héroïnes) n’ont plus le droit d’être célibataires, ce qui ennuie beaucoup les développeurs de Final Fantasy X. Tidus n’est pourtant pas mort, il n’a en fait jamais existé. Le résultat est le même, c’est-à-dire que Yuna brasse du vent au moment ou elle pensait enlacer son héros. Il sera donc nécessaire de développer Final Fantasy X-2 pour qu’ils soient enfin réunis, sans que ces retrouvailles aient une quelconque explication d’ailleurs, mais on est quand même contents pour elle. SquareEnix a depuis semble-t-il changé d’orientation, car Ashe et Lightning sont à ce jour toujours célibataires, ce qui n’est pas si mal. Mais nous nous éloignons du problème…

Dans des mangas comme Air Gear ou Medaka Box, les antagonistes se tapent (vraiment) très fort dessus. Au contraire de Final Fantasy ou Valkyria Chronicles, les combats se finissent souvent dans une mare de sang. Pourtant, personne ne meurt, ce qui permet aux éditeurs de ressortir leurs persos plus facilement quand le besoin éditorial s’en fait sentir. Imaginez seulement les difficultés de Shuheisha (ndlr Jump) après la mort de L, lorsqu’ils ont dû lui consacrer deux romans et un film! Alors, messieurs les éditeurs de jeux vidéo, afin de pas compliquer vos développements futurs, s’il vous plaît, gardez vos persos en vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s