Black Ops – farewell to (sniper) arms

Après trois jours passés sur le multi de Black Ops, je peux maintenant donner un avis constructif sur le online en général. En dépit d’un nouveau record ventes, le jeu jette un froid et nombre de joueurs ont hurlé leur déception sur des forums à droite à gauche. Je suis un de ceux-là.

Ce qui frappe d’abord, c’est la taille des maps, minuscules comparé à ce qui se fait sur Modern Warfare ou Killzone2. Mais ce qui achève a priori le multi, mais c’est l’extraordinaire déséquilibre pour ce qui est de l’efficacité des différentes armes.

Pour la simple raison que les snipers étaient parvenus, par le merveilleux art du quickscope, à faire la pluie et le beau temps dans Modern Warfare 2, Treyarch a unilatéralement décidé de brider au maximum les fusils de précision. Stabiliser le viseur demande à présent de longues secondes et aucun des quatre fusils sniper ne one-shot kill hormis dans la tête. Dans le camp d’en face, la mitraillette la plus basique tue en 2-3 balles, est extrêmement précise, a chargeur bien rempli et ne connaît que trop rarement le phénomène pourtant naturel du recul (ou le fait que deux corps exercent en permanence des forces réciproques). Autant dire que les snipers doivent mobiliser leur talent a 200% pour aligner ne serait-ce que 3 kills… Contrairement à ce qui se raconte, les snipers ne dominent pas Modern Warfare 2 : ils ne sont que 25%. Dans Black Ops et selon mes premieres observations, ce chiffre est inférieur a 5%.

Mais tout n’est pas noir : d’abord, les accros du fusil à lunette mettront peu de temps à s’adapter à ces nouvelles contraintes en optimisant leur placement au fur et mesure que leur connaissance des maps s’enrichit. D’autant qu’il seraient triste de ranger de si beaux fusils dans l’armurerie. Le L96 concentre à lui tout seul le raffinement dont un tireur d’élite peut rêver : de la souplesse de la visée au geste sensuel du rechargement, en passant par la détonation poétique du tir, c’est vraiment un engin extraordinaire!

Treyarch a eu la délicate attention d’enrichir le multi de nombreuses nouveautés. Outre les nouveaux modes de jeu forts intéressants, la mise en place d’une monnaie virtuelle nécessite d’acheter vos armes et équipements, mais en contrepartie ces derniers se débloquent plus tôt dans la progression. Le joueur peut alors rapidement avoir accès à ses armes préférées. Mieux, il pourra ensuite les customiser à loisir avec des accessoires bien sûr, mais également des ajouts purement esthétiques : de très nombreux camouflages sont très vite dispos, et vous pouvez même coller votre emblème sur le flanc de votre arme.

Mais le MUST, c’est la possibilité d’y graver votre nom de clan. Sur le L96. Il est juste en dessous de la lunette.

Enfin, je voudrais tordre le coup à une idée injustement vociférée sur nombre de posts : le jeu est largement à la hauteur techniquement. Les décors sont beaucoup plus détaillés et plus colorés que dans Modern Warfare 2. La modélisation des armes ne souffre aucune critique alors que certaines rendaient un peu bizarre dans MW2. Cela ne se remarque pas forcement en jouant, mais c’est flagrant quand l’on regarde un vidéo passivement. Mais trêve de débats, vous pouvez vous faire votre propre idée en regardant celle-ci :

Une réponse à “Black Ops – farewell to (sniper) arms

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s