New York! New York!

Me voici en route pour le
merveilleux pays d’Obama. Dans le vol Air France qui m’y amène
péniblement, je décide de m’imprégner de la
culture locale en feuilletant USA today, sorte de JDD écrit
dans la langue de Shakespeare (enfin non, Shakespeare ecrivait mieux
que cela). Toujours est-il que le stewart qui passait a ce moment
précis, resta persuade pendant tout le reste du voyage que
j’étais un Yankee!

Le metro :

Apres un passage a
l’immigration qui fut étonnamment rapide, je retrouve Clement
et nous nous dirigeons vers la ville du lieutenant Taylor. Nous avons
un pass de métro d’une semaine pour 30$, ce qui est vraiment
très honnête. Le problème, c’est que le métro
a mis ce qui nous a semble une semaine pour arriver en
gare de JFK International. Plus largement, dans le pays de
l’automobile par excellence (maintenant devenu le pays de la faillite
automobile par excellence), il faut jamais etre trop presse de
prendre le métro, celui-ci arrivant en moyenne après 5-10
min. Il de plus impossible de savoir si l’on monte dans un
fast ou dans un omnibus, sans parler de l’absence récurrente
d’écrans indicateurs a l’intérieur des rames. Question
deco, les stations de la banlieue présentent de fantastiques
murs en tôle blanche qui rappellent le MoMa. Vous
l’aurez compris, rien a voir avec le beau pays décrit plus
bas.

Si vous avez joue a
Driver, vous avez surement remarque la fumée qui sort des
bouches d’égout. Eh bien ce n’était pas pour
ajouter une atmosphère a la Francis Ford Coppola, puisqu’elle
fument VRAIMENT! Ils essaient même de foutre des cheminées
pour ne pas enfumer la population…

 

La TV aux Etats-Unis :

Nous voici au Hilton
Millemium. Nous apprécions le confort de nos lits et la taille
de l’écran plat. Seulement voila, ce qui passe dessus est des
plus désolant. Des séries (notre bon ami Horatio pour
la plupart), des films parfois, mais surtout des news américaines
a répétition elles-mêmes entrecoupées de
pubs non moins répétitives. La dernière
fusillade en date, la tape de Michelle Obama dans le dos de la Reine
Elizabeth, … voila a peu près les sujets phares. Il y a un
truc marrant : les émissions de courses-poursuites.

Que font-ils a Ground
Zero? :

Il nous suffit de tirer le
rideau pour découvrir le vide laisse par la tragédie.
Enfin… vide est un bien grand mot, parce que ca construit jour et
nuit. Ce ne sont pas 2, ou même 3, mais SEPT tours qui sont en
préparation.

One Times Square :

Vous vous souvenez de
Shibuya et ses 4 écrans géants? Eh bien Times Square le
ferait passer

pour un temple bouddhiste
tant la place est littéralement couverte d’écrans de
publicité, il pourraient d’ailleurs en foutre 1 ou 2 dans le
métro ça aiderait… Les news économiques et
bousiers diffusées en continu par Bloomberg sont pour le moins
uniques au monde. Pourtant, question shopping, il vaut aimer les
fringues et le café parce que le Virgin Megastore ferme. La
grande roue a l’intérieur même du Toys’R Us reste
impressionnante. Plus largement, je crois que je claquerais au bout
de 2 jours si je devais vivre aux US : la triste sélection du
Virgin d’Union Square en termes de jeux vidéos m’a fichu la
frousse…! Heureusement la chaine Gamestop sauve la mise : j’ai même
dégotté le guide officiel de So4, histoire de déprimer
pendant les longues soirées de printemps…

Le Metropolitan Museum
:

La superficie du
Metropolitan (ici Met) n’a d’égal que l’extraordinaire
richesse de ses collections. Si je dis ‘ses’, c’est que la variété
des œuvres exposées est aussi un point fort du musée.
En 6h de visite en prenant des chemins différents
l’après-midi, nous n’avons couvert avec Clément que
40%. Je précise qu’il faudrait 20 fois plus de temps pour lire
et apprécier la beauté et l’histoire de chaque œuvre,
et en retirer les inestimables connaissances qu’elles renferment. En
somme, notre visite a été très ciblée.
Les œuvres égyptiennes, loin d’égaler l’imposante
Pierre de Rosette, sont d’un intérêt certain. Les
poteries grecques, dont certaines retracent les exploits d’Hercule de
Bellerophon, le sont encore plus. La peinture représentant
Bellerophon est attribuée au peintre Ixion, il y a peut-etre
un lien avec Final Fantasy X. La salle d’armes est la plus belle
qu’il m’ait été donne de voir. Les States étant
le pays des armes a feu par excellence, la collection de pétoires
laisse bouche bée : les motifs pompeux suggèrent que
nous n’étions pas en présence d’armes de série.
Nous en venons maintenant a la partie clé de tout musée
d’art classique : les tableaux. Il m’a fallu moins de 10 min pour me
perdre dans les galeries. On retiendra ‘Les Cyprès’ et
‘Autoportrait’ de Van Gogh ainsi que le nombre impressionnant de
Monets et Manets, mais le musée s’apprécie par la
finesse de toiles moins connues. Un vrai plaisir! La collection
japonaise est une blague, allez au Japon si vous voulez du lourd.

L’Organisation des
Nations Unies :

Visite en français
dans les locaux de l’ONU. La bâtiment referment un multitude de
cadeaux dédies a la paix offerts par les pays membres. Après
avoir présenté une réplique du bateau royal
thaïlandais, la guide nous laisse du temps pour prendre des
photos. Il s’avère hélas qu’aucun visiteur ne pris la
peine d’immortaliser l’embarcation ce qui déclencha une
frénésie de fou rires chez vos serviteurs. Nous nous
sommes par la suite efforcés de poser des questions
intéressantes pour nous rattraper… Chose étrange, a
aucun moment on nous a demande une pièce d’identité!

Federal Hall :

Un lieu qui ne paye pas de
mine, mais c’est ici que s’achève Metal Gear Solid 2, lorsque
Raiden descend dans la rue encore vide, bien vite rejoint par Snake.
Les salarymen de Manatthan arrivent alors comme un seul homme, ne
faisant que peu de cas de la discussion des deux ex-agents de Fox sur
les vertus a transmettre au générations futures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s